×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ahija
Dictionnaire Biblique Westphal

(signifiant : JHVH est frère, ou frère de JHVH).

1.

Un des plus anciens prophètes un peu connus personnellement ; Ahija de Silo, qui appartenait au groupe des partisans de Jéroboam, dut jouer un rôle dans son insurrection. D’après 1 Rois 11.29-31 ; 1 Rois 12.15, il déchire son manteau en douze parts et en donne onze (texte corrigé) à Jéroboam, image des onze tribus Israélites dont il sera le souverain. Un autre récit, qui doit tirer son origine du folklore, se rapporte à la maladie d’un enfant de Jéroboam devenu roi : la reine déguisée va consulter le vieux prophète sur la possibilité d’une guérison, mais Ahija reconnaît la suppliante et lui annonce la mort de son enfant (1 Rois 14). Peut-être convient-il d’en conclure que, tel Samuel envers Saül, Ahija cessa quelque jour de s’accorder avec Jéroboam. On a dû amplifier par la suite les discours de cet ancien prophète, apparemment resté renommé : 1 Rois 11.32-39 ; 1 Rois 14.7-11 ; 1 Rois 14.13 ; 1 Rois 14.16 ; 2 Chroniques 9.29 cite de lui un ouvrage d’histoire (pseudonyme) relatif au règne de Salomon.

2.

Fils d’Ahitub (1 Samuel 14.3 ; 1 Samuel 14.18), frère d’Ahimélec (voir ce nom), ou plus probablement autre nom de celui-ci.

3.

Secrétaire de Salomon (1 Rois 4.3).

4.

Père du roi Baésa (1 Rois 15.27 ; 1 Rois 15.33).

5.

Fils de Jérahméel (1 Chroniques 2.25), ou peut-être sa femme (le texte est altéré).

6.

Benjamite (1 Chroniques 8.7) ; peut-être = Ahoah (verset 4).

7.

Guerrier de David (1 Chroniques 11.36).

8.

D’après le texte hébreu, préposé aux trésors du temple (1 Chroniques 26.20) ; d’après LXX, il faut lire non le nom prorpre Ahija, mais « les Lévites leurs frères étaient préposés, etc. ».

9.

Chef du peuple sous Néhémie (Néhémie 10.26).


Numérisation : Yves Petrakian