Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Balance
Dictionnaire Biblique Westphal

La balance des anciens Hébreux, comme celle des Égyptiens, etc., n’était autre que notre balance ordinaire, avec son fléau et ses plateaux retenus par des cordelettes à chacune de ses extrémités. À l’origine les poids étaient en pierre.

La balance est souvent mentionnée dans la Bible, soit au propre, soit au figuré (Job 6.2 ; Job 31.6 ; Psaumes 58.3 ; Psaumes 62.10 ; Ésaïe 40.12 ; Ésaïe 40.15 ; Ésaïe 46.6 ; Jérémie 32.10 ; Ézéchiel 5.1 etc.). L’image de Daniel 5.27 fait penser à la psychostasie égyptienne ou pesée de l’âme dans la balance des dieux, d’après le Livre des Morts.

Dans Apocalypse 6.5, la balance symbolise la disette : la nourriture est pesée à chacun.

Les prophètes, sages et législateurs d’Israël, insistent fréquemment sur la nécessité d’avoir des balances et des poids justes (Lévitique 19.36, cf. Deutéronome 25.13-16 ; Proverbes 11.1 ; Proverbes 16.11 ; Ézéchiel 45.10 ; Osée 12.8 ; Amos 8.5 ; Michée 6.11) ; Clément d’Alexandrie attribue cette défense à Jésus : « N’usez pas de fausses balances ! »


Numérisation : Yves Petrakian