×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Agag
Dictionnaire Biblique Westphal Bost Calmet

Roi amalécite que Saül vainquit, mais qu’il épargna, malgré la défense de Samuel qui avait voué à l’interdit tout Amalek. Samuel le fit venir et « le mit en pièces » (Ostervald, Segond, traduction plus exacte que Version Synodale) « en présence de l’Éternel » (1 Samuel 15.1-33). Il s’agit ici de la notion religieuse de ces temps primitifs sur l’interdit (voir ce mot). Cf. Lévitique 27.28 et suivant ; voyez Alexandre Westphal, Proph., I, page 358.

Haman, le fameux ennemi des Juifs, qu’Esther fit exterminer avec sa famille, aurait été un descendant d’Agag (Esther 1.1 ; Esther 1.10 ; Esther 8.3 ; Esther 8.5 ; Esther 9.24). Nombres 24.7 a probablement une erreur de copiste : pour Agag, il vaut mieux sans doute lire Gog (comme les LXX) ou bien Og.


Numérisation : Yves Petrakian