×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Perse
Dictionnaire Biblique Westphal Bôst

Au sens restreint la Perse est la région située au sud de l’Élam et à l’ouest du golfe Persique ; au sens large, ce mot désigne l’Iran ou même l’empire perse. Dans l’Ancien Testament, il s’applique en général à l’empire, sauf dans deux passages douteux (Ézéchiel 27.10 ; Ézéchiel 38.5). Parsua (dans les inscr, assyriennes à partir de Salmanasar III en 835) est un pays situé au nord de l’Élam et au sud du lac d’Ourmia et n’a apparemment aucune relation avec la Perse proprement dite. Les Perses sont des Iraniens (Aryens), comme les Mèdes ; nous ne savons rien de leur histoire avant la fondation de leur empire (pour cette période ancienne, voir Médie), à part les légendes et les mythes iraniens transmis dans l’Avesta et dans l’épopée de Firdousi (poète dont le millénaire a été célébré en 1934).

Cyrus, fils de Cambyse et descendant d’Achéménès, devint roi d’Anzan (dans l’Élam) en 559 ; en 550 il déposa son suzerain Astyage roi de Médie ; en 546, il s’empara du royaume de Lydie ; et, en 538, il entra en triomphateur dans Babylone. Son fils Cambyse (528-522) étendit sa domination sur l’Égypte (525). Après la défaite de l’usurpateur Smerdis (Gaumata, 522-521), Darius Ier (521-485) rétablit l’ordre et la paix dans l’empire, qu’il réorganisa admirablement, d’après Hérodote, en 20 satrapies (120 provinces d’après Daniel 6.1, ou 127 d’après Esther 1.1) ; il construisit des routes et établit des courriers, fixa les taxes, battit monnaie (darique), encouragea la navigation et le commerce : bref il fut l’Auguste de l’empire dont Cyrus avait été le César. Xerxès Ier (485-465), ou Assuérus (Esther 1.1, etc.), fut battu par les Grecs à Salamine (480).

La décadence qui commence avec Xerxès s’accentue sous ses successeurs : Artaxerxès Ier (465-424) ; Voir Atlas 9 Xerxès II, Sogdianus ; Darius II (424-405), Artaxerxès II (405-358), Artaxerxès III (358-337), Arsès (337-336), Darius III (336-331). Après une série de campagnes célèbres, Alexandre le Grand prit possession de l’empire perse en 331.

L’Ancien Testament ne connaît que quatre rois de Perse (Daniel 11.2 ; Daniel 7.6, à moins que Néhémie 12.22 ne nomme Darius III) : Cyrus (Ésaïe 44.28 ; Ésaïe 45.1 ; Esdras 1.1 et suivants, 2 Chroniques 36.22 ; Daniel 10.1), Darius Ier (Aggée 1.1 ; Aggée 1.15 ; Aggée 2.10 ; Zacharie 1.1 ; Zacharie 1.7 ; Zacharie 7.1 ; Esdras 4.5-24 ; Esdras 5.5 ; Esdras 5.7 ; Esdras 6.1 etc.), Xerxès Ier (Assuérus, Esdras 4.6 ; Esther 1.1-10), Artaxerxès Ier ; voir (Néhémie 2.1 ; Néhémie 5.14 ; Néhémie 13.6 ; Esdras 4.7 ; Esdras 4.23 ; Esdras 6.14 ; Esdras 7.1-21 ; Esdras 8.1) article à chacun de ces noms. Les seuls textes absolument contemporains des rois en question sont ceux d’Agée et Zacharie (sous Darius Ier), et de Néhémie (sous Artaxerxès Ier) ; faisant contraste avec ces sources historiques de premier ordre, Esther, et Daniel sont des récits plus ou moins imaginaires. Le compilateur du livre d’Esdras (vivant vers 250), ne connaît plus la succession chronologique des rois perses, qu’il nomme dans l’ordre suivant : Cyrus, Xerxès Ier, Artaxerxès Ier, Darius Ier (Esdras 6.14 semble présenter l’ordre correct, mais le verset suivant montre bien que l’auteur place en réalité Darius après Artaxerxès).

La religion des Perses, depuis Cyrus en tout cas, est le mazdéisme, système dualiste de Zoroastre (VIIe siècle) qui semble avoir influencé le développement du judaïsme, notamment dans la doctrine des anges, de Satan, du paradis et de l’enfer, de la résurrection et du jugement final.

R.H. Pf.

Atlas biblique


Numérisation : Yves Petrakian