×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Aristarque
Dictionnaire Biblique Westphal Bost Calmet

(signifiant : le meilleur chef). Macédonien (Actes 19.29), de Thessalonique (Actes 20.4 ; Actes 27.2) ; c’est bien un nom de cette ville ; on y a trouvé une liste de magistrats (politargues, comme dans Actes 17.6), commençant par « Aristarque fils d’Aristarque ».

Converti à l’Évangile, il n’est pas sûr qu’il fût d’origine juive, la remarque de Colossiens 4.11 sur les circoncis pouvant s’appliquer à Marc et à Jésus Justus seulement et non pas à lui (Colossiens 4.10).

Compagnon de voyage et d’activité de saint Paul, il est mentionné pour la première fois dans le récit de l’émeute d’Éphèse (3e voyage missionnaire), où il est malmené par la foule (Actes 19.29) ; au retour de ce voyage, il accompagne l’apôtre, de Macédoine au moins jusqu’en Asie (Actes 20.4) ; il s’embarque plus tard avec lui, à Césarée, pour Rome (Actes 27.2) ; à Césarée, ou plus probablement à Rome, il partage sa captivité (Colossiens 4.10), peut-être volontairement et temporairement, car dans Philémon 1.23 et suivant, écrit presque en même temps, c’est Épaphras qui est le compagnon de captivité : on s’est demandé si les amis de l’apôtre prisonnier ne lui assuraient pas leur compagnie à tour de rôle.


Numérisation : Yves Petrakian