×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Anne (grand-prêtre)
Dictionnaire Biblique Westphal

(grec Annas, venu de l’hébreu Khânân, transcrit Hanan = gracieux ; appelé par Josèphe Ananos, nom voisin d’Ananias)

Grand-prêtre juif, nommé en l’an 6 de l’ère chrétienne par le gouverneur de Syrie Quirinius, déposé en l’an 15 par le procurateur de Judée, Valerius Gratus ; il eut pour successeurs un certain Ismaël, puis son fils Éléazar, puis son fils Simon, puis en l’an 18 son gendre Caïphe (voir ce mot) ; fait sans précédent, il devait avoir cinq fils successivement élevés à cette suprême charge du judaïsme. Celle-ci, qui en principe était accordée à vie, permettait à l’ancien grand-prêtre, même déposé, d’en conserver le titre et certaines prérogatives. C’est pourquoi Anne, personnalité puissante, put exercer une longue et profonde influence pendant le pontificat de ses successeurs, notamment de Caïphe (voir Chronologie du Nouveau Testament, I, 2).

Lors du procès de Jésus, c’est Caïphe, grand-prêtre en fonctions, qui présida le Sanhédrin (Matthieu 26.57), mais le 4e Évangile précise qu’avant cette séance officielle, c’est devant Anne que Jésus est mené de nuit, aussitôt après son arrestation, pour un interrogatoire préliminaire et officieux, par le rusé vétéran qui devait être le principal instigateur du complot contre l’homme de Nazareth : il le questionne en effet en dehors des conditions régulières d’un jugement, témoins, adjuration, sentence, etc. (Jean 18.13-24).

Ainsi s’expliquent aussi les deux mentions historiques où Luc nomme ensemble les grands-prêtres Anne et Caïphe, au début du ministère de Jésus comme au début du ministère des apôtres (Luc 3.2 ; Actes 4.6). Il ne faut pourtant pas conclure de l’autorité qu’avait acquise Anne, à sa popularité : arrogant, rusé, avare, sans doute créateur des « bazars des fils de Hanan » dont les scandaleux bénéfices enrichissaient le haut sacerdoce, il passe encore pour avoir corrompu les juges de son temps ; il contribua grandement au discrédit où tomba chez les Juifs la souveraine dignité de leur grand-prêtre.


Numérisation : Yves Petrakian