×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ancien
Dictionnaire Biblique Westphal Bôst

Chez le peuple juif, dès les débuts les anciens d’Israël, sans doute chefs de famille ou de clan, dirigent et représentent le peuple aussi bien dans les affaires religieuses que dans les affaires civiles (Exode 3.16 ; Exode 17.5 ; Lévitique 4.15 etc.).

Après la conquête de Canaan et même sous la royauté, les villes ont à leur tête des anciens (1 Samuel 11.3 ; 1 Rois 21.8 ; 2 Rois 10.1). Durant l’exil, le rôle des anciens dut être de première importance pour le maintien des traditions religieuses et nationales (Ézéchiel 8.1 ; Ézéchiel 14.1 ; Ézéchiel 20.1) ; au retour, ils restent au centre de la vie publique (Esdras 5.9 ; Esdras 6.7). Aucun de ces textes cependant ne donne une idée nette de leurs fonctions exactes ni de la manière dont ils étaient choisis.

Les Romains reconnurent officiellement les anciens de la nation, dont l’assemblée constituait le sanhédrin. C’est lui qui est visé dans presque tous les passages des Évangiles qui parlent des « anciens » (Font exception Matthieu 5.21 qui fait plutôt allusion aux maîtres de la tradition qu’au sanhédrin ; Matthieu 15.2 ; Marc 7.3-5, où il s’agit évidemment des ancêtres des Juifs ; et Luc 7.3, qui fait sans doute allusion aux anciens de la ville de Capernaüm).

L’Église chrétienne primitive emprunta son organisation au peuple juif. À Jérusalem, nous voyons très tôt des anciens installés à côté des apôtres (Actes 15.2 ; Actes 15.6). Avant de quitter les nouvelles églises nées de son ministère, l’apôtre Paul en fait élire par les fidèles (Actes 14.23). À eux revient l’autorité dans la vie de l’Église locale : ils se partagent la direction du troupeau, les services du culte, l’enseignement. Pour les qualités requises et les droits de cette charge, voir 1 Timothée 3.1-7 ; 1 Timothée 5.17-20 ; Tite 1.5-9.

Le mot « ancien » (en grec presbytre, d’où est venu le mot « prêtre ») est la traduction du terme hébreu zâqên ; il est souvent remplacé dans le Nouveau Testament par le terme grec épiscope (d’où est venu « évêque »), mais les deux mots semblent correspondre alors aux mêmes fonctions (Actes 20.17 ; Actes 20.28 ; 1 Pierre 5.1). Pourtant, voir Évêque et Église (gouvernement de l’).


Numérisation : Yves Petrakian