×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Amatsia
Dictionnaire Biblique Westphal Bôst

(signifiant : JHVH fortifie).

1.

Roi de Juda de 799 à 784 environ. Fils de Joas, il tira vengeance des meurtriers de son père. Une campagne contre Édom lui valut la victoire de la « vallée du sel », au sud de la mer Morte et la prise de Séla, c’est-à-dire Pétra ; il devenait ainsi maître de la route des caravanes vers la mer Rouge et du port d’Élath ; il pouvait participer au commerce de l’Arabie et même des Indes. D’autre part, ce prince voulut tirer parti de l’affaiblissement du royaume d’Israël aux prises sans succès avec les Araméens : Amatsia attaqua Joas, roi d’Israël, mais il fut fait prisonnier à Beth-Sémès, et Joas, perçant une brèche dans les remparts de Jérusalem, pilla la ville et le temple ; Juda redevenait vassal d’Israël. Amatsia trouva la mort en s’enfuyant devant un parti de conjurés. Son règne est raconté dans 2 Rois 14.14 ; 2 Rois 14.17-20 ; 2 Rois 14.22 ; 2 Chroniques 25 amplifie ce récit et attribue la mort du roi à sa chute dans l’idolâtrie édomite.

2.

« Prêtre » en chef du sanctuaire de Béthel sous Jéroboam 2 ; Amos 7.10-17 dresse un tableau saisissant de sa rencontre avec le prophète-berger de Thékoa. Amatsia ayant rapporté au roi qu’Amos a osé « conspirer » au sein même du sanctuaire royal, et ayant congédié Amos en termes insultants, celui-ci affirme sa vocation divine et foudroie le prêtre des pires malédictions. C’est déjà l’opposition radicale entre la religion du sacerdoce et la spontanéité de l’inspiration prophétique.

3.

Chef d’une famille de Siméon (1 Chroniques 4.34).

4.

Lévite (1 Chroniques 6.45).


Numérisation : Yves Petrakian