×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Front
Dictionnaire Biblique Westphal Calmet

Mentionné plusieurs fois au sens propre (1 Samuel 17.49 ; 2 Chroniques 26.19) ; c’est sur le front du grand-prêtre qu’était fixée la lame d’or portant l’inscription : « Sainteté à Jéhovah » (Exode 28.38).

Au sens figuré, le front est mentionné comme exprimant le caractère ou la personnalité : innocence, sérénité (Job 11.16 ; Job 29.24 ; le texte hébreu a « visage »), obstination (Ézéchiel 3.7-9 ; Ésaïe 48.4), débauche (Jérémie 3.3).

Dans Ézéchiel 9.4-6, les fidèles sont marqués sur le front d’un signe (probablement la lettre hébraïque Tav) qui les préserve de l’extermination.

Ce symbole a inspiré celui de l’Apocalypse qui met sur les fronts le sceau (Ézéchiel 7.3 ; Ézéchiel 9.4) ou le nom divin (Ézéchiel 14.1 ; Ézéchiel 22.4), ou bien la marque des serviteurs de la Bête (Ézéchiel 13.16 ; Ézéchiel 14.9 ; Ézéchiel 17.5 ; Ézéchiel 20.4) ; c’est du reste une allusion à des usages réels : par exemple un papyrus grec du IIIe siècle avant Jésus-Christ, note le châtiment d’un esclave fugitif : « Qu’il reçoive au moins cent coups de verges et que son front soit marqué au fer rouge (ou tatoué) ! » Voir Marque.


Numérisation : Yves Petrakian