×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Four
Dictionnaire Biblique Westphal

Nos versions ont des traductions variables pour divers mots hébreux. Le plus fréquent est le four de boulanger (Osée 7.4 ; Osée 7.8), ou four tout court (Exode 8.3 ; Lévitique 2.4 ; Lévitique 26.26 ; Néhémie 3.11 ; Matthieu 6.30 etc.), parfois portatif (voir Pain) ; la Version Synodale a « brasier » dans Genèse 15.17 et « fournaise » là où le mot est pris au figuré (Psaumes 21.10 ; Ésaïe 31.9 ; Lamentations 5.10 ; Malachie 4.1).

Il s’agit le plus souvent d’un « vase de terre portatif, ordinairement en forme de tronc de cône, employé aujourd’hui encore en Orient ; on le chauffe à l’intérieur, puis on applique contre les parois brûlantes des rondelles de pâte, qui forment les gâteaux ou galettes » (Bible du Centenaire).

C’est au four de fonderie que l’Égypte est comparée ; (Deutéronome 4.20 ; 1 Rois 8.51 ; Jérémie 11.4) le même mot est traduit ailleurs « fourneau » ou « creuset » (Proverbes 17.3 ; Proverbes 27.21 ; Ésaïe 48.10 ; Ézéchiel 22.18-22) ; il s’applique quelques fois au feu de la forge (Siracide 31.26 ; Siracide 38.28 ; Siracide 43.4). Le sens de creuset est supposé dans Psaumes 12.7, texte sans doute altéré. Dans Genèse 19.28 ; Exode 9.8 ; Exode 9.10 ; Exode 19.18, il s’agit plutôt du four à chaux ou à poteries. Quant aux « fours à briques », c’étaient probablement des « moules à briques », et il est vraisemblable qu’il faut lire dans 2 Samuel 12.31 : « … les fit travailler au moule à briques », et non plus : « … les fit jeter dans des fours à briques » (voyez Segond révisée, note 2). Voir Fournaise.


Numérisation : Yves Petrakian