×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Alpha et Oméga
Dictionnaire Biblique Westphal

Première et dernière lettres de l’alphabet grec (Majuscules : À et Oméga ; minuscules : alpha et oméga et id). L’Apocalypse en fait une formule de l’éternité de Dieu (Apocalypse 1.8, voir Apocalypse 1.18 ; Apocalypse 21.6).

On trouve en hébreu l’expression « aleph à tav » qui en est l’équivalent et dont elle est la transposition. « Abraham, dit le Talmud, observa la loi d’aleph à tav », « d’un bout à l’autre ». Les Hébreux avaient fait du mot Emeth qui signifie vérité, et qui est composé d’un Aleph, d’un Mem et d’un Tav, c’est-à-dire de la première lettre de l’alphabet hébreu, de celle du milieu et de la dernière, la formule de la Parole divine (voir Écriture). Alpha et Oméga indique la suprématie divine sous trois aspects :

  1. Dans le temps. Dieu est au commencement. Son éternité survivra au monde.
  2. Mais Dieu est aussi le principe comme la fin suprême de la création. De même sa gloire et son règne sont la vraie raison d’être de l’Église. L’Apocalypse nourrie des prophéties de l’Ancien Testament, condense dans la formule « Alpha et Oméga » la pensée exprimée à plusieurs reprises par Ésaïe (Ésaïe 41.4 ; Ésaïe 43.10 ; Ésaïe 44.6) : Dieu a précédé le monde, et sa vie infinie déborde de toutes parts la vie fugitive de l’humanité. « Au commencement », Dieu. Mais ce « commencement » n’est pas seulement l’antériorité absolue, il est aussi l’affirmation que Dieu est la source unique de l’existence.
  3. Jésus-Christ, est considéré dans l’Apocalypse (Apocalypse 22.13) comme l’Alpha et l’Oméga, parce qu’il possède la plénitude de la divinité. Suivant saint Paul, tout est par lui et pour lui. Sa venue viendra clore les expériences humaines, et couronner la Rédemption. Le cycle total de l’histoire sera clos par son triomphe. C’est là une pensée qui traverse le Nouveau Testament tout entier. Au commencement était la Parole. Au terme des luttes qui assureront le Règne de Dieu, le Christ est Celui « qui vient ».

Et. C.


Numérisation : Yves Petrakian