×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Eliézer
Dictionnaire Biblique Westphal Calmet

(signifiant : Dieu est secours).

1.

Chef des serviteurs d’Abram, que le patriarche considérait comme son héritier avant la naissance d’Isaac (Genèse 15.2 ; Genèse 15.4). L’expression Dammèsèq Éliézer, traduite ordinairement par « Éliézer de Damas » (Dammèsèq est le nom hébreu de la ville de Damas), est grammaticalement inintelligible, et ne peut sans doute s’expliquer que par une altération du texte. La tradition parle d’ailleurs d’un séjour d’Abram à Damas. Les rabbins ont noté que 318 (nombre des serviteurs qui combattirent pour Abram, Genèse 14.14) est le total des valeurs numériques des lettres du nom Éliézer. Le charmant récit du mariage d’Isaac (Genèse 24) ne donne pas le nom du serviteur de confiance chargé d’aller lui chercher une épouse.

2.

Deuxième fils de Moïse et Séphora ; son nom devait commémorer le secours divin dans la lutte contre Pharaon (Exode 18.3 et suivant) ; fut père de Réhabia (1 Chroniques 23.15 ; 1 Chroniques 23.17 ; 1 Chroniques 26.25).

3.

Benjamite (1 Chroniques 7.8).

4.

Un des sacrificateurs qui sonnaient de la trompette devant l’arche quand David la ramena à Jérusalem (1 Chroniques 15.24).

5.

Chef de la tribu de Ruben sous David (1 Chroniques 27.16).

6.

Prophète qui reprocha à Josaphat, roi de Juda, son alliance avec Achazia, roi d’Israël, et prédit la destruction de ses navires (2 Chroniques 20.37).

7.

Un des chefs d’Israël sous Esdras (Esdras 8.16 s),

8. 9. et 10.

Sacrificateur, Lévite, Israélite, du temps d’Esdras, mariés à des femmes étrangères (Esdras 10.18 ; Esdras 10.23 ; Esdras 10.31).

11.

Ancêtre de Jésus (Luc 3.29).


Numérisation : Yves Petrakian