×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Dina
Dictionnaire Biblique Westphal Calmet

La seule fille de Jacob dont le nom nous soit donné (Genèse 30.21 ; Genèse 46.15) ; son septième enfant, le deuxième de Léa.

L’expression « toutes ses filles » (Genèse 37.35 ; Genèse 46.7) donne à entendre que Jacob avait d’autres filles. Genèse 34 raconte une tragique aventure survenue à Dina alors que Jacob, après son retour de Mésopotamie, campait devant la ville de Sichem. Dina étant sortie « pour voir les filles du pays », Sichem, fils de Hamor, la vit, s’en éprit, lui fit violence et se fit aimer d’elle. Grande colère des fils de Jacob. Hamor vient lui demander Dina en mariage pour son fils et lui propose une alliance. Sichem lui-même se déclare disposé à payer tout ce qu’on exigera de lui. Les fils de Jacob feignent d’accepter mariage et alliance, en posant la perfide condition que les Sichémites se feront circoncire. Trois jours plus tard, profitant du malaise consécutif à l’opération, Siméon et Lévi pénètrent dans la ville, tuent Hamor et Sichem et s’emparent de leur sœur Dina. Les fils de Jacob massacrent tous les hommes de Sichem, pillent la ville, emmènent femmes et enfants. Jacob blâme Siméon et Lévi, à cause du danger auquel leur conduite expose sa famille. D’après Genèse 49.5-7, avant de mourir, il maudit encore la violence et la cruelle colère de ses deux fils. Par contre, dans le livre apocryphe de Judith (Judith 9.2ss), Dieu est loué pour leur glorieuse vengeance.

La critique voit dans Genèse 34 la combinaison de deux récits parallèles dont les versets 2,3, 5,7, 11, 12, 19, 25, 26, 30, 31 et suivants seraient de J, les autres de P. Mais les deux sources sont amalgamées, en particulier au verset 25, de telle sorte qu’il est difficile de dire exactement ce qui revient à chacune d’elles. Une difficulté chronologique provient sans doute de cette diversité de documents : quand Jacob vint camper devant Sichem, Dina devait être une enfant toute petite. L’histoire de Dina semble conserver le souvenir des relations tour à tour amicales ou hostiles entre les Cananéens de Sichem et les Israélites. Les tribus de Siméon et de Lévi auraient été presque anéanties dans le conflit. Peut-être le nom de Dina représente-t-il un clan israélite qui fut absorbé par les Cananéens. V B.

Dina  

Numérisation : Yves Petrakian