×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Décapole
Dictionnaire Biblique Westphal Calmet

Région hellénisée qui s’étendait au sud et à l’est du lac de Génézareth.

Elle devait son origine à une ligue défensive formée vers l’époque de Pompée (environ 63 avant Jésus-Christ) par dix villes grecques pour maintenir leur constitution et leur culture contre les influences sémitiques des peuples autochtones qui les environnaient.

La ligue primitive s’élargit par l’admission d’autres villes, parfois assez éloignées. Citons entre autres : Gadara, Hippos, Abila, Capitolias, Scythopolis (l’ancienne Beth-Séan, à l’ouest du Jourdain), Dion, Pella, Gérasa, Philadelphie (l’ancienne Rarnoth-Ammon, sur le haut Jabbok) et Damas.

Les gens de la Décapole venus de bonne heure à Jésus (Matthieu 4.25) devaient être des Juifs, et peut-être aussi le démoniaque guéri (Marc 5.20), quoique la présence de grands troupeaux de porcs (verset et suivants) révèle le caractère païen de la population. Quand Jésus revient du pays de Tyr et de Sidon vers la mer de Galilée en traversant la Décapole (Marc 7.31), il franchit le haut Jourdain et aborde le lac par l’Est.

Encore aujourd’hui les ruines de temples, de bains, de théâtres à Gérasa, Gadara, Philadelphie, témoignent de la prospérité de la civilisation hellénique dans ces cités au temps de Jésus et pendant plusieurs siècles.


Numérisation : Yves Petrakian