×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Cruche
Dictionnaire Biblique Westphal

L’un des vases de terre (2 Samuel 17.28), c’est-à-dire d’argile (Lamentations 4.2), qui servaient à de constants usages domestiques et que, suivant leurs dimensions et leurs destinations, on appelle cruches, pots, vases, etc. (voir Vase, Maison, Poterie).

La cruche proprement dite était probablement la plus employée des diverses sortes de jarres comme les fouilles en Palestine en ont mis au jour des milliers, intactes ou en morceaux (H. Vincent, Canaan, chapitre V).

C’était surtout le récipient portatif, à une ou deux anses (figure 61), dans lequel de toute antiquité les femmes sont allées chercher l’eau au puits ou à la fontaine (Genèse 24.11 ; 1 Samuel 26.11 et suivant, 1 Rois 18.34 ; 1 Rois 19.6 ; Marc 14.13 parallèle Luc 22.10 ; Jean 4.28).

Ce pouvait être aussi le récipient d’huile (1 Rois 17.12 ; 1 Rois 17.14 ; 1 Rois 17.6), etc., etc. ; on sait le rôle joué par les cruches cassées de Gédéon (Juges 7.16 ; Juges 7.19 et suivant). Dans Marc 14.13 la cruche portée sert de signe caractéristique indiqué par Jésus ; dans Jean 4.23 la cruche laissée (non pas oubliée) montre l’empressement de la Samaritaine, abandonnant le fardeau pour hâter son témoignage au Christ, et négligeant provisoirement l’eau du puits pour l’eau vive.


Numérisation : Yves Petrakian