×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Cousin, cousine
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce terme n’est pas employé dans l’Ancien Testament, même dans l’histoire de Jacob et de Rébecca, « fille du frère de sa mère » (Genèse 29.10). Hanaméel est appelé « fils de l’oncle » de Jérémie (Jérémie 32.12). Le terme apparaît dans l’histoire de Tobit (Tobit 7.2). Dans Luc 1.36 la traduction « cousine » est erronée : le grec suggénis désigne une parenté plus lointaine ; on ignore de quel degré elle était entre Élisabeth et Marie. Le grec anepsios appliqué à Marc dans Colossiens 4.10 signifie bien « cousin » ; les auteurs grecs l’emploient couramment pour désigner des cousins germains, soit de père soit de mère ; quelques fois aussi il désigne un neveu, en tout cas dans le grec moderne. Cette proche parenté entre Marc et Barnabas aide probablement à comprendre la fidélité de ce dernier à son cousin Jean Marc lors de la vive discussion avec Paul à son sujet (Actes 15.37-39) ; et cette mention de saint Paul dans son épître aux Colossiens écrite au moins dix ans plus tard, favorable à « Marc cousin de Barnabas », prouve qu’il n’est resté aucune amertume de ce différend passager.


Numérisation : Yves Petrakian