×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Coré
Dictionnaire Biblique Westphal Bost Calmet

Ce nom représente dans nos versions deux mots hébreux différents.

1. Qôré

(signifiant : appelant), nom de trois Lévites : père de Sallum (1 Chroniques 9.19), père de Mésélémia (1 Chroniques 26.1), et fils de Jimna (2 Chroniques 31.14).

2. Qorahh

(signifiant : calvitie), nom du Lévite (Exode 6.21 ; 1 Chroniques 6.22 ; 1 Chroniques 6.37) qui d’après la tradition sacerdotale se révolta contre Moïse et Aaron dans le désert, à la tête de 250 Israélites ; ils furent châtiés par le feu de l’Éternel (Nombres 16). Il y est fait allusion plus tard dans Siracide 45.18 et suivants et Jude 11.

Le récit de cette rébellion contre le sacerdoce est du document P, conservé dans les versets 1, 2, 11, 16-24, 27, 32, 35-50 de ce chapitre, qui le combine avec le récit par JE d’un soulèvement politique de Rubénites (voir Dathan). La même tradition sacerdotale note que les fils de Coré furent épargnés (Nombres 26.10 et suivant), et fait de ses descendants la famille lévitique des Corites (Exode 6.24 ; Nombres 26.58). Le livre des Chroniques leur attribue diverses fonctions cultuelles : non seulement celles de portiers ou boulangers du lieu saint (1 Chroniques 9.19 ; 1 Chroniques 9.31 ; 1 Chroniques 26.1-19), mais aussi celles des chantres (1 Chroniques 6.31-38 ; 2 Chroniques 20.19). Leur titre de « fils de Coré » se trouve en tête de plusieurs Psaumes (Psaume 42, Psaume 44, Psaume 45 à Psaume 49, Psaume 84, Psaume 85, Psaume 87, Psaume 88), représentant sans doute l’ancienne collection de chants qu’on désignait par leur nom (voir Psaumes) ; l’un d’eux est appelé Héman l’Ezrahite (Psaumes 88.1).

La présence du même nom propre Coré (parfois transcrit Kora ou Koreh) dans les généalogies d’Ésaü et de Caleb (Genèse 36.6 ; Genèse 36.14 et 1 Chroniques 2.43) a incliné certains historiens à voir dans les Corites un clan édomite qui aurait été assimilé par Israël et ensuite spécialisé dans des fonctions sacerdotales ; mais c’est sans doute tirer des conclusions bien hasardeuses d’une simple similitude de nom.


Numérisation : Yves Petrakian