×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Cordeau
Dictionnaire Biblique Westphal

Nos versions modernes donnent ordinairement à ce mot le sens de corde à mesurer ; le cordeau était employé en effet soit comme notre mètre de charpentier (Ésaïe 44.13), soit comme nos chaînes d’arpenteur (Ésaïe 34.17 ; Jérémie 31.39 etc.). Il est désigné par plusieurs termes hébreux dont quelques-uns signifient proprement corde (voir ce mot).

1. Qav

Est le plus usité ; son étymologie implique une idée de torsion par tension. Il est mentionné, au sens propre, dans les textes ci-dessus et Ézéchiel 47.3 ; au sens figuré, il représente la dévastation dans 2 Rois 21.13 ; Ésaïe 34.11 ; Lamentations 2.8. Dans Psaumes 19.6, on lit : « leur cordeau (qavvâm) s’étend sur toute la terre » ; en effet l’horizon semble en mesurer les limites ; mais on interprète ordinairement : « leur son » (rendu par la corde musicale), leurs « accords », ou « accents » ; d’autres lisent qôlâm = leur voix : c’est la traduction des LXX, suivie par saint Paul dans Romains 10.18 (grec phtoggos)

2. Khébel

Terme général pour « corde » (voir ce mot), a le sens spécial de cordeau à mesurer dans Michée 2.5 ; Zacharie 2.1. Dans Amos 7.17, il représente aussi la destruction. Dans 2 Samuel 8.2 il est associé à une coutume orientale barbare : les captifs sont étendus sur le sol et mesurés au cordeau pour être divisés en lots, dont l’un sera massacré et l’autre gardé pour l’esclavage. Par extension, le terme hébreu désigne aussi la portion d’héritage qui a été mesurée (Psaumes 16.5), le lot (Deutéronome 32.9 etc.).

3. Pâthil

(signifiant : fil tordu) désigne aussi un cordeau à mesurer, dans Ézéchiel 40.3. Voir encore Cordon, Règle.


Numérisation : Yves Petrakian