Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Achaie
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Province de Grèce dont la capitale était Corinthe (2 Corinthiens 1.1). Saint Paul prêcha à Corinthe et dans l’Achaïe (Actes 18). Les Actes de saint André portent qu’il souffrit le martyre dans la même province.

« L’Achaïe était l’une des deux grandes divisions de la Grèce. Lorsque les Romains furent devenus les maîtres de la Grèce, ils y comprirent, indépendamment des pays qui composaient la Grèce proprement dite, l’ancien royaume de Macédoine, et ils en formèrent deux provinces :

1° La Macédoine, renfermant la Macédoine, l’Illyrie, l’Epire et la Thessalie ;

2° L’Achaïe, comprenant la Grèce proprement dite et le Péloponèse ; chacune de ces deux provinces était gouvernée par un proconsul. Corinthe était la capitale et le siège du proconsul d’Achaïe (Barbié du Bocage). »

Ce siège proconsulaire était occupé par Gallion lorsque les Juifs de Corinthe déférèrent saint Paul à son tribunal (Actes 18.11-17). Apollo, juif converti, parcourut l’Achaïe en apôtre (Actes 18.27). Saint Paul visita encore cette partie de la Grèce (Actes 19.21 ; Romains 15.26). Stéphanas, Fortunat et Achaïque, qui étaient de l’Achaïe, furent les premiers Grecs qui embrassèrent le christianisme (1 Corinthiens 16.15). Bientôt les fidèles de l’Achaïe furent loués de leur charité par saint Paul (2 Corinthiens 9.2). Tous témoignaient du désintéressement de ce généreux apôtre, et célébraient sa gloire (2 Corinthiens 11.10). Ils s’étaient convertis au christianisme après les Thessalonieiens, dont les exemples avaient fait sur eux une impression profonde (1 Thessaloniciens 1.7-8).