Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Rebla
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ou Réblata, ou Riblata, ville de Syrie, dans le pays d’Emath. On n’en sait pas la situation. Saint Jérôme l’a prise pour Antioche de Syrie, ou pour le pays des environs d’Emath ou d’Emmas, qui était encore de son temps le premier gîte de ceux qui allaient de Syrie en Mésopotamie nus ne savons pas quel était le nom ancien de la ville d’Antioche ; mais nous savons que celui qu’elle porta depuis le règne des Séleucides, et qu’elle porte encore aujourd’hui, est nouveau. Saint Jérôme avait apparemment sur cela quelque connaissance particulière, puisqu’il assure si positivement, et en tant d’endroits, que l’ancienne Réblata était Antioche.

Cependant cela souffre beaucoup de difficulté. Antioche était assez éloignée d’Emèse ou d’Emath ; elle n’était pas sur le chemin de la Judée en Mésopotamie. Moïse en décrivant les limites orientales de la terre promise, dit (Nombres 31.10-12) qu’elles s’étendaient depuis Hazer-Enan jusqu’à Séphama, de Séphama à Réblat, vis-à-vis de la fontaine de Daphné. De là elles s’étendaient vers l’orient jusqu’à la mer de Cinéreth, ou de Tibériade, et elles passaient jusqu’au Jourdain, et enfin se terminaient à la mer Salée, ou à la mer Morte. Le nom de Daphné ne se lit pas dans l’Hébreu ; les paraphrastes chaldéens et saint Jrôme expliquent la fontaine de Réblat de celle de Daphné, près d’Antioche. Ézéchiel (Ézéchiel 47.17) met les bornes septentrionales de la terre promise du côté du septentrion, depuis la mer Méditerranée jusqu’à Hazer-Enan, ou trium Enan. Il dit qu’Emath est la ville qui borne la terre promise du côté du septentrion, et que ses limites méridionales se prennent par le milieu d’Auran, de Damas et des montagnes de Galaad. Il ne parle point de Réblat ; mais il marque Emath, dans le territoire de laquelle était Réblat.

La demeure de Réblat était des plus agréables de la Syrie ; d’où vient que les rois de Babylone y faisaient volontiers leur demeure. Pharaon Néchao, roi d’Égypte, s’y arrêta, au retour de son expédition de Carchemise (2 Rois 23.33) ; et y ayant fait venir Joachaz, roi de Juda, il le dépouilla de la royauté, et mit en sa place Joachim. Nabuchodonosor, roi de Babylone, demeura à Réblat pendant que Nabuzardan, général de son armée, assiègeait Jérusalem (2 Rois 25.6-20,21 Jérémie 29.5 ; 52.9), et après la reddition de cette place, on amena le roi Sédécias et les autres prisonniers à Réblat, où Nabuchodonosor fit crever les yeux à Sédécias, et fit tuer en sa présence les fils de ce malheureux prince, et ses autres principaux officiers. [Voyez Antioche de Syrie et Deblatha].