Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ninus
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ninus (1)

Fils de Belus l’Assyrien, fonda l’empire d’Assyrie l’an du monde 2737, avant Jésus-Christ 1263, avant l’ère vulgaire 1267, vers le temps du gouvernement de Déhora et de Barac, juges d’Israël. Hérodote dit que cette monarchie posséda pendant cent vingt ans l’empire de la haute Asie. Ctésias et Diodore de Sicile, et Justin d’après Trogue-Pompée, disent que Ninus assujettit tous les princes d’Asie, à l’exception des Indiens. Zorastre, roi des Bactriens, lui résista assez longtemps ; mais enfin il fut assujetti par Ninus. Jules Africain donne à ce prince cinquante-deux ans de règne. Mais Denys d’Halicarnasse, dans le premier livre de ses Antiquités romaines, montre assez bien que les premiers rois d’Assyrie ne possédaient qu’une petite partie de l’Asie.

Ninus (2)

Surnommé le jeune, succéda à Sardanapale au royaume d’Assyrie. Sardanapale ayant été obligé de se brûler dans Ninive, Arbaces et Bélésus fondèrent du démembrement de l’empire d’Assyrie deux monarchies, savoir : celle des Mèdes, et celle des Babyloniens. L’empire d’Assyrie, réduit à des bornes très-étroites, demeura au jeune Ninus, nommé dans l’Écriture Teglathphalasar (1 Chroniques 5.26 2 Chroniques 28.20 2 Rois 15.29), et Thilgame dans Élien. Eusèbe, dans sa Chronique, après Castor de Rhodes, lui donne dix-neuf ans de règne. Il commença à régner l’an du monde 3257, et régna jusqu’en 3276, et eut pour successeur-Salmanazar, connu dans les saintes Écritures.