Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Naplouse
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

En grec Neapolis. C’est la même que Sichem, ville célèbre dans la province de Samarie, ou du moins Naplouse était très-voisine de la place de Sichem.

L’empereur Vespasien ayant rétabli Sichem, lui donna le nom de Flavia, qui était le nom de sa famille ; on lui donna aussi le nom de Nea-polis, où nouvelle ville, d’où s’est formé celui de Naplouse qu’elle porte encore aujourd’hui. Elle était autrefois épiscopale ; maintenant elle est chef d’un petit gouvernement qui porte son nom. Le géographe Persien dit que Naplouse a été un des oratoires d’Adam ; on sait que les habitants de Sichem se vantaient que les anciens patriarches avaient adoré Dieu sur leur montagne. L’an 583 de l’hégire, de Jésus-Christ 1205, le fameux Saladin, après la prise de Tibériade, se rendit maitre de Sichem et de Samarie [Saladin prit ces villes et beaucoup d’autres en 1187, suivant M. Michaud Histoire des Croisades, livre 7, tome 2 pages 266-282. Vers l’an 1200-1202, Naplouse fut détruite par un tremblement de terre. Ibid., livre 22 tome 3 pages 255. Il ne resta debout, dans cette ville, que la rue des Samaritains].

Les Samaritains se firent un roi dans la ville de Naplouse, sous l’empire de Zénon ; mais ce prince les châtia sévèrement, et fit mourir leur roi. [Aucher-Eloi qui a traversé Naplouse au mois de juin 1831, porte de 18 à 20,000 le nombre des habitants de cette ville. Relations de voyages, tome 1 pages 42].