Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Nadab
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal

Nadab (1)

Fils [aîné] d’Aaron, et frère d’Abiu, ayant présenté de l’encens au Seigneur avec un feu étranger, c’est-à-dire avec un autre feu que celui qui avait été miraculeusement allumé sur l’autel des holocaustes (Lévitique 9.24), fut frappé du Seigneur, aussi tien que son frère Abiu (Lévitique 10.1-3). On conjecture que peut-être les deux frères s’étaient laissé prendre de vin, parce qu’aussitôt après cet événement, le Seigneur défend l’usage du vin à ses prêtres durant le temps qu’ils sont occupés au service du tabernacle (Lévitique 10.8-9). [Voyez Abiu].

Nadab (2)

Fils de Jéroboam I roi d’Israël. Il succéda à son père dans le royaume des dix tribus, l’an du monde 3050, avant Jésus-Christ 950, avant l’ère vulgaire 954. Il ne régna que deux ans. Il fut assassiné pendant qu’il était occupé au siège de Gebbéthon, par Vaasa, fils d’Ahia, de la tribu d’Issachar, qui usurpa son royaume (1 Rois 15.25-26). L’Écriture dit de Nadab qu’il fit le mal devant le Seigneur et qu’il imita l’impiété de son père Jéroboam, qui avait fait pécher Israël.

Nadab (3)

Fils [aîné] de Séméï, et père de Saled et d’Apphaïm (1 Chroniques 2.28-30).

Nadab (4)

Sixième fils d’Abigabaon, benjasnite, un des ancêtres de Saül (1 Chroniques 8.30 ; 9.36).