Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Amethyste
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Pierre précieuse, qui était la neuvième en rang dans le rational du grand-prêtre. Sa couleur approche de celle du vin, et finit en couleur violette. On dit qu’elle empêche de s’enivrer, qu’elle garantit des effets du venin, et qu’elle aide à la conception. Le nom hébreu que les Septante et la Vulgate traduisent par ameihyste (Exode 28.19 ; 39.12), est achalma, qui peut signifier le sommeil. Le Chaldéen, Onkélos et le Syriaque le traduisent par Een-egla, ou œil de veau. Le nom d’Issachar était gravé sur cette pierre [« Le nom d’améthyste, dit Huré, vient d’a privatif et de inebriari (d’où : qui chasse l’ivresse), parce que cette pierre précieuse empêche de s’enivrer ; mais Plutarque dit que ce nom vient plutôt de ce que sa couleur ressemble au vin trempé d’eau, et non pas à cause qu’elle empêche de s’enivrer, comme plusieurs l’ont cru fort légèrement. »

Un Israélite, qui a récemment traduit la Bible d’hébreu en français, dit : La couleur de cette pierre est celle du vin mêlé de beaucoup d’eau. C’est ce qu’on lit aussi dans le mot hébreu : Nephtali a pour gemme l’ahalama ; la couleur de son étendard ressemble a du vin clair, dont la rougeur n’est pas forte. »]