Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Hebreu
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal

Voyez Heber [Il est question, dans l’article Heber, du nom d’hébreu, donné au peuple sorti d’Abraham, et de la langue que parlait ce peuple. Nous ne craignons pas de dire que de tous les peuples il n’en est aucun dont l’origine soit aussi certaine que celle du peuple hébreu ; personne n’en pouvait douter, à ce qu’il me semblait. Je croyais aussi que tout le monde, sans exception, était convaincu qu’Abraham était originaire de la Chaldée, étant né à Ur, ville qui s’appelle maintenant Orfa. Cependant, si l’on s’en rapporte à M. Champollion-Figeac, le peuple hébreu serait plus ancien qu’Abraham ; c’est dans un ouvrage historique que ce savant a émis cette opinon nouvelle, anti-historique. Il passe en revue les dynasties égyptiennes : avant de quitter la 16e, il dit :

« Les voisins de l’Égypte à l’orient semblaient plus tranquilles que les Éthiopiens, peut-être parce qu’ils étaient plus divisés, outre qu’une civilisation plus analogue, et surtout de grands intérêts commerciaux réciproquement avantageux, portaient ces voisins orientaux à des relations pacifiques. Le peuple hébreu, illustre branche de la grande famille arabe, n’habitait pas loin de l’Égypte. Encore à l’état de pasteurs, soumis au gouvernement patriarcal, à l’autorité de l’ancien, campant sous la tente, dans de gras pâturages, avec leurs troupeaux, Bédouins primitifs, pieux et hospitaliers les Hébreux connaissaient les richesses de l’Égypte, et ne semblaient pas lui porter envie. Ils s’unissaient en mariage avec les Égyptiens. Agar, femme d’Abraham, était née en Égypte, elle choisit pour l’épouse de son fils une autre femme de la même nation. Ils y descendaient quand la famine frappait leur pays. La famine y conduisit Abaaltain, âgé de soixante-quinze ans ; et cet événement se passa, d’après les époques connues de l’histoire sainte, pendant le règne d’un des rois de la 16e dynastie. »

Et voilà comment, au dix-neuvième siècle, on écrit l’histoire

La 15e dynastie finit par l’invasion des Pasteurs et leur établissement en Égypte. Leur règne forme la 16e dynastie, concurremment avec les Pharaons thébains. On sait que c est sous le règne d’un des pasteurs que Joseph fut mené comme esclave en Égypte, et que, devenu premier ministre, il y fit venir Jacob son père et ses frères. On sait de plus que les douze fils de Jacob, qui était le petit-fils d’Abraham, se sont considérablement multipliés en Égypte, et que, dans la suite, leurs descendants vinrent, sous la conduite de Moïse, faire la conquête du pays de Chanaan et s’y établir. Alors, sortis de l’Égypte, errant dans le désert ou établis dans la terre de Chanaan, les descendants d’Abraham furent un peuple ; alors, et seulement alors il y eut un peuple hébreu n’habitant pas loin de l’Égypte.

M. Champollion-Figeac prétend que quand la famine conduisit Abraham en Égypte, le peuple hébreu existait depuis une époque qu’il n’assigne pas, mais déjà éloignée. Ce voyage eut lieu l’an 2289 avant Jésus-Christ, suivant l’Art de vérifier les dates ; et c’est six cent quarante-quatre ans après, l’an 1645, qu’eut lieu la sortie d’Égypte, cet événement célèbre par suite duquel les fils d’Abraham devinrent un peuple. Il existe encore aujourd’hui entre les Juifs et les Chaldéens une double identité de caractères physiques et de langage qui prouve aussi contre l’opinion de M. Champollion-Figeac. Voyez une note de M. bureau de la Malle, dans les Comptes rendus de l’académie des Sciences, tome 9 pages 705.

Pour l’Épître aux hébreux, voyez l’article de saint Paul, l’an 63 de Jésus-Christ et notre commentaire sur cette Épître.

Rois hébreux. Voyez l’article Rois [et les tables chronologiques, a la tête du premier volume].

Grands prétres hébreux. Voyez l’article prétres [et les tables chronologiques des grands prêtres, à la tête du premier volume.

Hébreux en Égypte, passant la mer Rouge, dans le désert, passant le Jourdain, faisant la conquête du pays de Chanaan. Voyez Gessen, mer rouge, etc., et Josuû, addition, passim.

Hebri