Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Gallion
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet Westphal Bost

Frère de Sénèque le philosophe, s’appelait auparavant Marcos Annoeus Novatus ; mais, ayant été adopté par Lucius Junius Gallion, il prit le nom de son père adoptif. L’empereur Claude le fit proconsul d’Achaïe, et en l’an 53 de Jésus-Christ, sous Néron, il était encore proconsul de cette province. C’était un homme d’un esprit doux et agréable. C’est à lui que Sénèque son frère dédia ses livres De la colère. Il eut part aux disgrâces de ses frères, comme il avait eu part à leur faveur ; et Néron le fit enfin mourir comme eux. Les Juifs, irrités de ce que saint Paul convertissait plusieurs gentils, le traînèrent au tribunal de Gallion qui, en qualité de proconsul, faisait sa demeure ordinaire à Corinthe. Ils l’accusaient d’enseigner aux hommes d’adorer Dieu d’une manière contraire à la loi (Actes 18.12-13). Et Paul étant sur le point de parler pour sa défense, Gallion dit aux Juifs : S’il s’agissait de quelque injustice, ou de quelque mauvaise action, je me croirais obligé de vous entendre avec patience ; mais s’il ne s’agit que de questions concernant votre loi, démélez vos différends comme vous l’entendrez ; car je ne veux pas m’en rendre juge. Il les fit ainsi retirer de son tribunal. On saisit en même temps Sosthènes, chef de la synagogue des Juifs, et on le battit devant le tribunal de Gallion, sans que ce gouverneur s’en mit en peine. An de Jésus-Christ 57, de l’ère vulgaire 54.