Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Abdemelech
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Eunuque ou serviteur du roi Sédécias [Éthiopien, et sans doute prosélyte], ayant appris que Jérémie avait été mis en prison dans un lieu plein de boue et d’infection, par l’ordre des principaux de Jérusalem, avertit le roi ; et lui dit qu’on voulait faire mourir de faim ce prophète, parce que le pain commençait à manquer dans la ville. Sédécias ordonna donc à Abdemelech de prendre avec lui trente hommes, et de tirer le prophète du lieu où il était. Cet officier alla prendre de vieux linges, les descendit avec des cordes à Jérémie, qui les mit sons ses aisselles, afin que les cordes ne le blessassent pas ; et Abdemelech le tira ainsi de ce cachot Jérémie 38.6. Mais le prophète ne fut pas remis en parfaite liberté. On le laissa enfermé dans le vestibule de la prison. Dieu ne laissa pas cette action de charité sans récompense. Jérémie étant encore enfermé dans le parvis de la prison, dit un jour à Abdemelech Jérémie 39.15-16 : Voici ce que dit le Seigneur : Je vais exécuter tout ce que j’ai dit contre cette ville pour son malheur, et non pour son bonheur. Vous en serez témoin vous-même en ce jour-là. Alors je vous délivrerai , dit le Seigneur, et je vous garantirai de l’épée de vos ennemis que vous craignez, parce que vous avez eu confiance en moi. En effet, après la prise de la ville par Nabuzardan , Abdemelech fut garanti (An du monde 3416, avant Jésus-Christ 584, avant l’ère vulgaire 588) [La conduite d’Abdemelech révèle un noble caractère. Il est beau de voir cet étranger entreprendre d’arracher le prophète à la vengeance d’une faction de Juifs aveugles et redoutables qui voulaient sa mort, et y parvenir avec autant de courage que de simplicité dans les précautions, et de promptitude dans l’exécution. Sédécias, en abandonnant Jérémie, se prive d’une part dans les éloges qui sont dus à son serviteur, et mériterait pour cela seul le reproche de faiblesse qu’il mérite déjà trop d’ailleurs].