×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 8.19

Juges 8.19 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Juges 8.19  Il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Éternel est vivant ! Si vous les eussiez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.

Segond dite « à la Colombe »

Juges 8.19  Il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Éternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.

Nouvelle Bible Segond

Juges 8.19  Il dit alors : C’étaient mes frères, les fils de ma mère. Par la vie du SEIGNEUR, si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas !

Segond Nouvelle Édition de Genève

Juges 8.19  Il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Éternel est vivant ! si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.

Segond 21

Juges 8.19  Il dit : « C’étaient mes frères, les fils de ma mère. L’Éternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas. »

Les autres versions

Bible du Semeur

Juges 8.19  - C’étaient mes frères, les fils de ma propre mère, s’écria Gédéon. Par le Dieu vivant je jure que si vous les aviez épargnés, je ne vous tuerais pas non plus.

Traduction œcuménique de la Bible

Juges 8.19  Il leur dit : « C’étaient mes frères, les fils de ma mère ! Par la vie du Seigneur, si vous les aviez laissé vivre, je ne vous tuerais pas. »

Bible de Jérusalem

Juges 8.19  "C’étaient mes frères, fils de ma mère, reprit Gédéon. Par la vie de Yahvé ! si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas."

Bible Annotée

Juges 8.19  Et il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Éternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.

John Nelson Darby

Juges 8.19  Et il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Éternel est vivant, si vous les eussiez laissés vivre, je ne vous tuerais pas !

David Martin

Juges 8.19  Et il leur dit : C’étaient mes frères, enfants de ma mère ; l’Éternel est vivant, si vous leur eussiez sauvé la vie, je ne vous tuerais pas.

Osterwald

Juges 8.19  Et il leur dit : C’étaient mes frères, enfants de ma mère. L’Éternel est vivant, si vous leur eussiez sauvé la vie, je ne vous tuerais point.

Auguste Crampon

Juges 8.19  Il dit : « C’étaient mes frères, fils de ma mère : Yahweh est vivant ! si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas. »

Lemaistre de Sacy

Juges 8.19  Gédéon ajouta : C’étaient mes frères et les enfants de ma mère. Vive le Seigneur ! si vous leur aviez sauvé la vie, je ne vous tuerais pas maintenant.

André Chouraqui

Juges 8.19  Il dit : « Ils étaient mes frères, les fils de ma mère. Vive IHVH-Adonaï ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas. »

Zadoc Kahn

Juges 8.19  “ C’étaient mes frères, s’écria-t-il, les fils de ma mère ! Par le Dieu vivant ! Si vous les aviez épargnés, je ne vous ferais pas mourir. ”

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Juges 8.19  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Juges 8.19  וַיֹּאמַ֕ר אַחַ֥י בְּנֵֽי־אִמִּ֖י הֵ֑ם חַי־יְהוָ֗ה ל֚וּ הַחֲיִתֶ֣ם אֹותָ֔ם לֹ֥א הָרַ֖גְתִּי אֶתְכֶֽם׃

Versions étrangères

New Living Translation

Juges 8.19  "They were my brothers!" Gideon exclaimed. "As surely as the LORD lives, I wouldn't kill you if you hadn't killed them."