Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 4.21

Juges 4.21 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Jahel, femme d’Haber, ayant donc pris un des grands clous de sa tente, avec un marteau, entra tout doucement sans faire aucun bruit ; et ayant mis le clou sur la tempe de Sisara, elle le frappa avec son marteau, et lui en transperça le cerveau, l’enfonçant jusque dans la terre : et Sisara ayant été tué de cette sorte, passa du sommeil naturel à celui de la mort.
MAREt Jahel, femme de Héber, prit un clou de la tente, et prenant un marteau en sa main, elle vint à lui doucement ; et lui enfonça un clou dans sa tempe, lequel entra dans la terre pendant qu’il dormait profondément, car il était fort las ; et ainsi il mourut.
OSTMais Jaël, femme de Héber, saisit un clou de la tente ; et, prenant en main le marteau, elle vint à lui doucement, et lui transperça la tempe avec ce clou, qui s’enfonça en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue ; et il mourut.
CAHYaël, femme de ’Heber, prit une cheville de la tente, mit le marteau à la main, s’approcha de lui doucement, lui frappa dans la tempe la cheville, qui s’enfonça jusque dans la terre, tandis que lui était profondément endormi, accablé de fatigue ; et il mourut.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRAlors Jaël, femme de Héber, prit l’épieu de la tente, et arma sa main du marteau et pénétra doucement vers lui et lui enfonça dans la tempe l’épieu qui se ficha dans le sol. Or il était profondément endormi et exténué, et il mourut.
LAUEt Jaël, femme de Héber, prit un piquet de la tente, et mit le marteau en sa main ; et elle vint tout doucement vers lui, et elle lui enfonça dans la tempe le piquet, qui descendit dans la terre. Et il était profondément endormi et épuisé, et il mourut.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt Jaël, femme de Héber, prit un pieu de la tente, et mit le marteau dans sa main, et elle vint vers lui doucement, et lui enfonça le pieu dans la tempe, de sorte qu’il pénétra dans la terre ; or il dormait profondément et était fatigué ; et il mourut.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt Jaël, femme de Héber, prit un pieu de la tente, saisit le marteau, s’approcha de lui doucement et lui enfonça dans la tempe le pieu qui entra dans le sol, car il dormait profondément, parce qu’il était accablé de fatigue, et il mourut.
ZAKOr Jaël, femme de Héber, prit une cheville de la tente, se saisit d’un marteau, se glissa près de lui sans bruit et enfonça dans sa tempe la cheville, qui resta fichée en terre ; lui, fatigué, s’était endormi ; il mourut.
VIGJahel, femme d’Haber, prit donc un des pieux de la tente (tabernacle) ; elle prit aussi un marteau, entra doucement sans faire aucun bruit, et, ayant mis le pieu sur la tempe de Sisara, elle le frappa avec son marteau, et lui en transperça le cerveau, l’enfonçant jusqu’en terre ; et Sisara, passant du sommeil à la mort, expira.
FILJahel, femme d’Haber, prit donc un des pieux de la tente; elle prit aussi un marteau, entra doucement sans faire aucun bruit, et, ayant mis le pieu sur la tempe de Sisara, elle le frappa avec son marteau, et lui en transperça le cerveau, l’enfonçant jusqu’en terre; et Sisara, passant du sommeil à la mort, expira.
LSGJaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s’approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue ; et il mourut.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAJahel, femme de Héber, saisit un pieu de la tente et, ayant pris en main le marteau, elle s’approcha de lui doucement et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra dans le sol, car il dormait profondément, étant accablé de fatigue ; et il mourut.
BPCEt Jahel, femme d’Hébèr, prit un piquet de la tente, saisit de sa main un marteau, s’approcha de lui en secret et lui enfonça le piquet dans la tempe en se précipitant à terre. Lui, profondément endormi, défaillit et mourût.
JERMais Yaël, femme de Héber, prit un piquet de la tente, saisit un marteau dans sa main et, s’approchant de lui doucement, elle lui enfonça dans la tempe le piquet, qui se planta en terre. Il dormait profondément, épuisé de fatigue, c’est ainsi qu’il mourut.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGJaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s’approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue; et il mourut.
CHUIa’él, la femme de Hèbèr, prend le piquet de la tente, met en sa main le maillet, vient vers lui en tapinois, plante le piquet dans sa tempe et saute à terre. Lui, endormi, fatigué, meurt.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPMais Yaël, femme de Héber, prit l’un des pieux de la tente et saisit le marteau, elle s’approcha doucement derrière lui et lui planta le pieu dans la tempe, si fort qu’il se ficha en terre. Il dormait profondément car il était épuisé de fatigue, et c’est ainsi qu’il mourut.
S21Jaël, la femme de Héber, s’empara d’un pieu de la tente, prit un marteau, s’approcha de lui doucement et lui enfonça le pieu dans la tempe. Il pénétra jusqu’en terre. Sisera se trouvait alors dans un état de sommeil profond, car il était accablé de fatigue, et il mourut.
KJFMais Jaël, femme de Héber, saisit un clou de la tente; et, prenant en main le marteau, elle vint à lui doucement, et lui transperça la tempe avec ce clou, qui s’enfonça en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue; et il mourut.
LXXκαὶ ἔλαβεν Ιαηλ γυνὴ Χαβερ τὸν πάσσαλον τῆς σκηνῆς καὶ ἔθηκεν τὴν σφῦραν ἐν τῇ χειρὶ αὐτῆς καὶ εἰσῆλθεν πρὸς αὐτὸν ἡσυχῇ καὶ ἐνέκρουσεν τὸν πάσσαλον ἐν τῇ γνάθῳ αὐτοῦ καὶ διήλασεν ἐν τῇ γῇ καὶ αὐτὸς ἀπεσκάρισεν ἀνὰ μέσον τῶν γονάτων αὐτῆς καὶ ἐξέψυξεν καὶ ἀπέθανεν.
VULtulit itaque Iahel uxor Aber clavum tabernaculi adsumens pariter malleum et ingressa abscondite et cum silentio posuit supra tempus capitis eius clavum percussumque malleo defixit in cerebrum usque ad terram qui soporem morti socians defecit et mortuus est
BHSוַתִּקַּ֣ח יָעֵ֣ל אֵֽשֶׁת־חֶ֠בֶר אֶת־יְתַ֨ד הָאֹ֜הֶל וַתָּ֧שֶׂם אֶת־הַמַּקֶּ֣בֶת בְּיָדָ֗הּ וַתָּבֹ֤וא אֵלָיו֙ בַּלָּ֔אט וַתִּתְקַ֤ע אֶת־הַיָּתֵד֙ בְּרַקָּתֹ֔ו וַתִּצְנַ֖ח בָּאָ֑רֶץ וְהֽוּא־נִרְדָּ֥ם וַיָּ֖עַף וַיָּמֹֽת׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !