×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Pierre 3.17

2 Pierre 3.17 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Référence Texte
Nouveau testament - Bible de Genève - 1669 - BDG2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimez, puis que vous en estes déja avertis, gardez-vous qu’estant emportez avec les autres par la seduction des abominables, vous ne decheïez de vostre fermeté.
Lemaistre de Sacy - 1701 - SAC 2 Pierre 3.17Vous donc, mes frères, qui connaissez toutes ces choses , prenez garde à vous, de peur que vous laissant emporter aux égarements de ces hommes insensés, vous ne tombiez de l’état ferme et solide où vous êtes établis.
David Martin - 1744 - MAR2 Pierre 3.17Vous donc mes bien-aimés, puisque vous en êtes déjà avertis, prenez garde qu’étant emportés avec les autres par la séduction des abominables, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Ostervald - 1811 - OST2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Ancien Testament Samuel Cahen - 1831 - CAH2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Les Évangiles de Félicité Robert de Lamennais - 1846 - LAM2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Perret-Gentil et Rilliet - 1869 - PGR2 Pierre 3.17Pour vous donc, bien-aimés, que vos prévisions vous mettent sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des pervers vous ne perdiez votre ferme assiette ;
Bible de Lausanne - 1872 - LAU2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, puisque vous le savez d’avance, soyez sur vos gardes ; de peur qu’entraînés ensemble par l’égarement des pervers, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Nouveau Testament Oltramare - 1874 - OLT2 Pierre 3.17Vous donc, mes bien-aimés, qui êtes prévenus, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu’en vous laissant entraîner par l’erreur de ces impies, vous ne veniez à perdre votre ferme conviction,
John Nelson Darby - 1885 - DBY2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, sachant ces choses à l’avance, prenez garde, de peur qu’étant entraînés par l’erreur des pervers, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté ;
Nouveau Testament Stapfer - 1889 - STA2 Pierre 3.17Vous voilà prévenus, bien-aimés ; soyez donc sur vos gardes, de peur que, entraînés, vous aussi, par les séductions de ces misérables, vous ne veniez à déchoir, à perdre votre fermeté.
Bible Annotée - 1899 - BAN2 Pierre 3.17 Vous donc, bien-aimés, puisque vous êtes avertis, soyez sur vos gardes, de peur qu’étant entraînés aussi par l’égarement de ces pervers, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté.
Glaire et Vigouroux - 1902 - VIG2 Pierre 3.17Vous donc, frères, étant prévenus, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’erreur de ces insensés, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Bible Louis Claude Fillion - 1904 - FIL2 Pierre 3.17Vous donc, frères, étant prévenus, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’erreur de ces insensés, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Louis Segond - 1910 - LSG2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Nouveau Testament et Psaumes - Bible Synodale - 1921 - SYN2 Pierre 3.17Vous donc, bien aimés, puisque vous êtes prévenus, tenez-vous sur vos gardes, de peur que vous ne soyez entraînés, vous aussi, dans l’égarement de ces pervers, et que vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Bible Auguste Crampon - 1923 - CRA2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui êtes prévenus, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement de ces impies, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté.
Bible Pirot-Clamer - 1949 - BPC2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui le savez dès maintenant, tenez-vous sur vos gardes de peur que vous laissant gagner par l’erreur de ces gens indisciplinés, vous ne veniez à déchoir de ce qui est votre fondement solide.
Nouveau Testament Osty et Trinquet - 1974 - TRI2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui êtes prévenus, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des criminels, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Bible André Chouraqui - 1985 - CHU2 Pierre 3.17Vous voici donc prévenus, aimés. Gardez-vous d’être entraînés par les errements des hors-la-loi à déchoir de votre propre stabilité.
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc - 1990 - JDC2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Les Évangiles de Claude Tresmontant - 1991 - TRE2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Segond Nouvelle Édition de Genève - 1979 - NEG2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Bible des Peuples - 1998 - BDP2 Pierre 3.17Mais vous, frères bien-aimés, vous voilà avertis. Soyez sur vos gardes de peur que les égarés ne vous entraînent à votre tour et vous fassent tomber alors que vous étiez fermes.
Ancien testament Zadoc Kahn - 1899 - ZAK2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Segond 21 - 2007 - S212 Pierre 3.17Bien-aimés, vous voilà avertis. Tenez-vous donc sur vos gardes de peur qu’entraînés par l’égarement des impies vous ne perdiez la ferme position qui est la vôtre.
King James en Français - 2016 - KJF2 Pierre 3.17Vous donc, bien-aimés, puisque vous connaissez ces choses à l’avance, soyez sur vos gardes, de peur que vous soyez aussi entraînés par l’erreur des impies, et que vous abandonniez votre fermeté.
La Septante - 270 avant Jésus-Christ - LXX2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
La Vulgate - 1454 - VUL2 Pierre 3.17vos igitur fratres praescientes custodite ne insipientium errore transducti excidatis a propria firmitate
Ancien testament hébreu - Biblia Hebraica Stuttgartensia - 1967 - BHS2 Pierre 3.17Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Nouveau testament grec - 2010 - SBLGNT2 Pierre 3.17ὑμεῖς οὖν, ἀγαπητοί, προγινώσκοντες φυλάσσεσθε ἵνα μὴ τῇ τῶν ἀθέσμων πλάνῃ συναπαχθέντες ἐκπέσητε τοῦ ἰδίου στηριγμοῦ,