Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
1 Pierre 5.12

1 Pierre 5.12 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Je vous ai écrit assez brièvement, ce me semble, par notre cher et fidèle frère Silvain ; vous déclarant et vous protestant que la vraie grâce de Dieu est celle dans laquelle vous demeurez fermes.
MARJe vous ai écrit brièvement par Silvain notre frère, que je crois vous être fidèle, vous déclarant et vous protestant que la grâce de Dieu dans laquelle vous êtes est la véritable.
OSTJe vous ai écrit en peu de mots par Silvain, qui est, comme je l’estime, un frère fidèle, vous exhortant et vous assurant que la vraie grâce de Dieu est celle dans laquelle vous demeurez fermes.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRC’est par l’entremise de Sylvanus, le fidèle frère à mon avis, que je vous ai brièvement écrit, affirmant et protestant que c’est bien à la véritable grâce de Dieu que vous êtes attachés.
LAUC’est par l’entremise de Sylvain, frère fidèle, comme je le pense, que je vous écris en peu de mots, [vous] exhortant et [vous] rendant témoignage que cette grâce de Dieu dans laquelle vous vous tenez fermes est la véritable.
OLTJe vous écris ces quelques mots par Silvain, que j’estime être un fidèle frère, pour vous exhorter et pour vous assurer que c’est bien à la vraie grâce de Dieu que vous êtes attachés.
DBYJe vous ai écrit brièvement par Silvain, qui est un frère fidèle, comme je le pense, vous exhortant et attestant que cette grâce dans laquelle vous êtes est la vraie grâce de Dieu.
STAC’est par Silvanus, frère, à mon avis, fidèle que je vous écris ces quelques lignes, pour vous exhorter et vous attester que c’est à la vraie grâce de Dieu que vous vous êtes attachés.
BANPar Silvain, le frère fidèle, comme j’estime, je vous ai écrit en peu de mots, exhortant et attestant que c’est la vraie grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGJe vous ai écrit brièvement, ce me semble, par Silvain, notre frère fidèle, pour vous exhorter et vous attester (vous suppliant et vous exhortant) que cette grâce de Dieu, à laquelle vous êtes attachés, est la vraie.[5.12 La vraie grâce de Dieu, etc. La vraie religion, la vraie voie du salut, celle que nous vous avons annoncée, et dans laquelle vous persévérez, malgré les persécutions qui vous ont été suscitées. « La grâce et la vérité que Dieu a données au monde en Jésus-Christ. Les destinataires de cette lettre avaient été évangélisés par saint Paul : ce verset renferme donc une confirmation indirecte de la prédication de ce dernier. Peut-être le choix de Silvain répond-il à la même pensée : un compagnon de Paul porteur d’une lettre de Pierre adressée à des chrétiens convertis par Paul, quelle preuve éclatante de la conformité de doctrine entre les deux apôtres ! Â» (CRAMPON) — Par Silvain. C’est probablement le Silvain ou Silas, compagnon de saint Paul. Voir Actes des Apôtres, 15, 22-27 ; 2 Corinthiens, 1, 19.]
FILJe vous ai écrit brièvement, ce me semble, par Silvain, notre frère fidèle, pour vous exhorter et vous attester que cette grâce de Dieu, à laquelle vous êtes attachés, est la vraie.
LSGC’est par Silvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et pour vous attester que la grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés est la véritable.
SYNJe vous ai écrit ces quelques mots par Silvain, que j’estime être un frère fidèle, pour vous exhorter, et pour vous attester que c’est à la vraie grâce de Dieu que vous êtes attachés.
CRAC’est par Sylvain, un frère dont la fidélité m’est connue, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et vous assurer que c’est bien dans la vraie grâce de Dieu que vous êtes établis.
BPCC’est par Silvain, pour vous le frère de confiance, comme je pense, que je vous écris en peu de mots pour vous exhorter et témoigner que telle est bien la vraie grâce de Dieu à laquelle vous deviez vous attacher.
JERJe vous écris ces quelques mots par Silvain, que je tiens pour un frère fidèle, pour vous exhorter et attester que telle est la vraie grâce de Dieu : tenez-vous-y.
TRIC’est par Silvain, le frère fidèle, à ce que je pense, que je vous écris ces quelques mots, pour vous exhorter et pour attester que telle est la vraie grâce de Dieu : demeurez-y.
NEGC’est par Silvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et pour vous attester que la grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés est la véritable.
CHUPar Silvanus, le frère fidèle, que j’estime, je vous écris ces quelques paroles pour vous exhorter et attester que tel est le vrai chérissement d’Elohîms. Tenez-vous-y !
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPC’est à Silvain que j’ai fait appel pour vous écrire ces quelques lignes, car je vois en lui un frère digne de confiance. J’ai voulu vous encourager et vous redire que tout ceci est grâce de Dieu: restez fermes.
S21C’est par Silvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous ai écrit ces quelques mots pour vous encourager et pour vous attester que c’est bien à la véritable grâce de Dieu que vous êtes attachés.
KJFJe vous ai écrit brièvement par Silvain, comme je l’estime, un frère fidèle, vous exhortant et attestant que la grâce dans laquelle vous êtes est la vraie grâce de Dieu.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULper Silvanum vobis fidelem fratrem ut arbitror breviter scripsi obsecrans et contestans hanc esse veram gratiam Dei in qua state
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTΔιὰ Σιλουανοῦ ὑμῖν τοῦ πιστοῦ ἀδελφοῦ, ὡς λογίζομαι, δι’ ὀλίγων ἔγραψα, παρακαλῶν καὶ ἐπιμαρτυρῶν ταύτην εἶναι ἀληθῆ χάριν τοῦ θεοῦ· εἰς ἣν ⸀στῆτε.