×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Josué 6.20

Josué 6.20 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Josué 6.20  Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille s’écroula ; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville,

Segond Nouvelle Édition de Genève

Josué 6.20  Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille s’écroula ; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville,

Segond 21

Josué 6.20  Le peuple poussa des cris et les prêtres sonnèrent de la trompette. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris et la muraille s’écroula. Le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville

Les autres versions

Bible du Semeur

Josué 6.20  On sonna donc du cor. Dès que le peuple l’entendit, il poussa un formidable cri, et le rempart s’écroula sur place. Aussitôt, les Israélites s’élancèrent à l’assaut de la ville, chacun droit devant soi, et ils s’en emparèrent.

Traduction œcuménique de la Bible

Josué 6.20  Le peuple poussa la clameur, et on sonna du cor. Lorsque le peuple entendit le son du cor, il poussa une grande clameur, et le rempart s’écroula sur place ; le peuple monta vers la ville, chacun droit devant soi, et ils s’emparèrent de la ville.

Bible de Jérusalem

Josué 6.20  Le peuple poussa le cri de guerre et l’on sonna de la trompe. Quand il entendit le son de la trompe, le peuple poussa un grand cri de guerre, et le rempart s’écroula sur place. Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s’emparèrent de la ville.

Bible Annotée

Josué 6.20  Et le peuple poussa des cris et les trompettes retentirent. Et lorsque le peuple eut entendu le son de la trompette et eut poussé un grand cri, la muraille croula sous elle, et le peuple monta vers la ville chacun devant soi, et ils prirent la ville.

John Nelson Darby

Josué 6.20  Et le peuple jeta des cris, et on sonna des trompettes. Et comme le peuple entendait le son des trompettes et que le peuple jetait un grand cri, la muraille tomba sous elle-même, et le peuple monta dans la ville, chacun devant soi, et ils prirent la ville.

David Martin

Josué 6.20  Le peuple donc jeta des cris de joie, et on sonna des cors. Et quand le peuple eut ouï le son des cors, et eut jeté un grand cri de joie, la muraille tomba sous soi ; et le peuple monta dans la ville, chacun vis-à-vis de soi, et ils la prirent.

Osterwald

Josué 6.20  Le peuple poussa donc des cris, et l’on sonna des cors. Dès que le peuple entendit le son des cors, il jeta de grands cris, et la muraille s’écroula ; et le peuple monta dans la ville, chacun devant soi, et ils prirent la ville.

Auguste Crampon

Josué 6.20  Le peuple poussa des cris, et les prêtres sonnèrent des trompettes. Et lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa une grande clameur, et la muraille s’écroula, et le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. S’étant emparés de la ville,

Lemaistre de Sacy

Josué 6.20  Tout le peuple ayant donc jeté un grand cri, et les trompettes sonnant, la voix et le son n’eurent pas plutôt frappé les oreilles de la multitude, que les murailles tombèrent ; et chacun monta par l’endroit qui était vis-à-vis de lui. Ils prirent ainsi la ville,

André Chouraqui

Josué 6.20  Le peuple ovationne. Ils sonnent des shophars. Et c’est quand le peuple entend la voix du shophar, le peuple ovationne, une grande ovation, et le rempart tombe sur place. Le peuple monte vers la ville, chaque homme devant soi. Ils investissent la ville.

Zadoc Kahn

Josué 6.20  Le peuple poussa des cris lorsqu’on sonna du cor. Dès qu’il entendit le cor retentir, il poussa un grand cri de guerre; et la muraille s’écroula sur elle- même, et le peuple s’élança dans la ville, chacun devant soi, et il s’empara de la ville.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Josué 6.20  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Josué 6.20  וַיָּ֣רַע הָעָ֔ם וַֽיִּתְקְע֖וּ בַּשֹּֽׁפָרֹ֑ות וַיְהִי֩ כִשְׁמֹ֨עַ הָעָ֜ם אֶת־קֹ֣ול הַשֹּׁופָ֗ר וַיָּרִ֤יעוּ הָעָם֙ תְּרוּעָ֣ה גְדֹולָ֔ה וַתִּפֹּ֨ל הַֽחֹומָ֜ה תַּחְתֶּ֗יהָ וַיַּ֨עַל הָעָ֤ם הָעִ֨ירָה֙ אִ֣ישׁ נֶגְדֹּ֔ו וַֽיִּלְכְּד֖וּ אֶת־הָעִֽיר׃

Versions étrangères

New Living Translation

Josué 6.20  When the people heard the sound of the horns, they shouted as loud as they could. Suddenly, the walls of Jericho collapsed, and the Israelites charged straight into the city from every side and captured it.