×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Deutéronome 15.9

Deutéronome 15.9 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Prenez garde de ne vous point laisser surprendre à cette pensée impie, et de ne pas dire dans votre cœur : La septième année, qui est l’année de la remise, est proche ; et de ne pas détourner ainsi vos yeux de votre frère qui est pauvre, sans vouloir lui prêter ce qu’il vous demande ; de peur qu’il ne crie contre vous au Seigneur, et que cela ne vous soit imputé à péché :
MARPrends garde à toi, que tu n’aies dans on cœur quelque méchante intention, et [que] tu ne dises : La septième année, qui est l’année de relâche, approche ; et que ton œil étant malin contre ton frère pauvre, afin de ne lui rien donner, il ne crie à l’Éternel contre toi, et qu’il n’y ait du péché en toi.
OSTPrends garde à toi, qu’il n’y ait une pensée impie dans ton cœur, et que tu ne dises : La septième année, l’année de relâche, approche ; et que, ton œil étant sans pitié envers ton frère pauvre pour ne lui rien donner, il ne crie contre toi à l’Éternel, et qu’il n’y ait du péché en toi.
CAHGarde-toi qu’il n’y ait dans ton cœur quelque chose de désordonné, disant : la septième année, l’année de rémission approche ; ton œil serait méchant envers ton frère le nécessiteux, tu ne lui donnerais rien ; il crierait contre toi à l’Éternel, il y aura en toi péché.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRPrends garde qu’en ton cœur ne s’élève la criminelle pensée qui te ferait dire : La septième année, l’année du relâche, approche ! et que tu ne regardes d’un œil malveillant ton frère, le pauvre, pour ne lui rien donner, et qu’il ne réclame contre toi auprès de l’Éternel, et que tu ne te charges d’un péché.
LAUPrends garde à toi, de peur qu’il n’y ait dans ton cœur une parole de rien{Héb. de Bélial.} et que tu ne dises : La septième année, l’année du relâche approche, et que ton œil ne soit méchant envers ton frère indigent, et que tu ne lui donnes [rien] ; car il crierait contre toi à l’Éternel, et il y aurait du péché en toi.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYPrends garde à toi, de peur qu’il n’y ait dans ton cœur quelque pensée de Bélial, et que tu ne dises : La septième année approche, l’année de relâche, et que ton œil ne soit méchant contre ton frère pauvre, et que tu ne lui donnes pas, et qu’il ne crie contre toi à l’Éternel, et qu’il n’y ait du péché en toi.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANPrends garde à toi, de peur qu’il n’y ait dans ton cœur une pensée basse et que tu ne dises : La septième année, l’année du relâche approche, et que ton œil ne soit sans pitié envers ton frère pauvre et que tu ne lui donnes rien et qu’il ne crie contre toi à l’Éternel et qu’il n’y ait du péché en toi.
ZAKGarde-toi de nourrir une pensée perverse en ton cœur, en te disant “ que la septième année, l’année de rémission approche ”, et, sans pitié pour ton frère nécessiteux, de lui refuser ton secours : il se plaindrait de toi au Seigneur, et tu te rendrais coupable d’un péché.
VIGPrends garde de ne pas te laisser surprendre par cette pensée impie, et de ne pas dire dans ton cœur : La septième année, qui est l’année de la remise (rémission), est proche ; et de détourner ainsi tes yeux de ton frère qui est pauvre, sans vouloir lui prêter ce qu’il te demande ; de peur qu’il ne crie contre toi au Seigneur, et que cela ne te soit imputé à péché ;
FILPrenez garde de ne pas vous laisser surprendre par cette pensée impie, et de ne pas dire dans votre coeur: La septième année, qui est l’année de la remise, est proche; et de détourner ainsi vos yeux de votre frère qui est pauvre, sans vouloir lui prêter ce qu’il vous demande; de peur qu’il ne crie contre vous au Seigneur, et que cela ne vous soit imputé à péché;
LSGGarde-toi d’être assez méchant pour dire en ton cœur : La septième année, l’année du relâche, approche ! Garde-toi d’avoir un œil sans pitié pour ton frère indigent et de lui faire un refus. Il crierait à l’Éternel contre toi, et tu te chargerais d’un péché.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAPrends garde qu’il ne s’élève dans ton cœur cette pensée basse : « La septième année, l’année de rémission, approche ! » et que ton œil ne soit mauvais envers ton frère pauvre, de peur que tu ne lui donnes rien, et qu’il ne crie à Yahweh contre toi, et que tu ne sois chargé d’un péché.
BPCFais attention que ne te vienne pas cette pensée indigne : La septième année, l’année de rémission, approche, et qu’en conséquence tu ne deviennes avare envers ton frère pauvre et ne lui donnes rien ; que celui-ci n’en appelle alors à Yahweh contre toi, et qu’un péché ne te soit imputé.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGGarde-toi d’être assez méchant pour dire en ton cœur : La septième année, l’année du relâche, approche ! Garde-toi d’avoir un œil sans pitié pour ton frère indigent et de lui opposer un refus. Il crierait à l’Éternel contre toi, et tu te chargerais d’un péché.
CHUGarde-toi et qu’il n’y ait pas en ton cœur une parole de Belia’al, pour dire : ‹ Elle approche, la septième année, l’année de la rémission !’ Ton œil méferait contre ton frère pauvre ; tu ne lui donnerais rien. Il crierait contre toi vers IHVH-Adonaï, et ce serait contre toi une faute.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPNe fais pas dans ta tête ce petit calcul: “Voici que la septième année, l’année de la rémission approche”; ne regarde pas méchamment ce frère qui est pauvre, ne lui refuse pas ce dont il a besoin de peur qu’il ne crie vers Yahvé contre toi et que toi, tu ne sois chargé d’un péché.
S21Veille bien à ne pas te montrer assez méchant pour dire dans ton cœur : ‹ La septième année, l’année de la remise des dettes, approche ! › Veille bien à ne pas avoir un regard mauvais envers ton frère pauvre, au point de ne rien lui donner. Il crierait à l’Éternel contre toi et tu te chargerais d’un péché.
KJFPrends garde à ce qu’il n’y ait dans ton cœur perverti une pensée, disant: La septième année, l’année de l’acquittement, approche; et que, ton œil étant malin envers ton frère pauvre, et que tu ne lui donnes rien; et qu’il ne crie contre toi au SEIGNEUR, et qu’il n’y ait du péché en toi.
LXXπρόσεχε σεαυτῷ μὴ γένηται ῥῆμα κρυπτὸν ἐν τῇ καρδίᾳ σου ἀνόμημα λέγων ἐγγίζει τὸ ἔτος τὸ ἕβδομον ἔτος τῆς ἀφέσεως καὶ πονηρεύσηται ὁ ὀφθαλμός σου τῷ ἀδελφῷ σου τῷ ἐπιδεομένῳ καὶ οὐ δώσεις αὐτῷ καὶ βοήσεται κατὰ σοῦ πρὸς κύριον καὶ ἔσται ἐν σοὶ ἁμαρτία μεγάλη.
VULcave ne forte subripiat tibi impia cogitatio et dicas in corde tuo adpropinquat septimus annus remissionis et avertas oculos a paupere fratre tuo nolens ei quod postulat mutuum commodare ne clamet contra te ad Dominum et fiat tibi in peccatum
BHSהִשָּׁ֣מֶר לְךָ֡ פֶּן־יִהְיֶ֣ה דָבָר֩ עִם־לְבָבְךָ֨ בְלִיַּ֜עַל לֵאמֹ֗ר קָֽרְבָ֣ה שְׁנַֽת־הַשֶּׁבַע֮ שְׁנַ֣ת הַשְּׁמִטָּה֒ וְרָעָ֣ה עֵֽינְךָ֗ בְּאָחִ֨יךָ֙ הָֽאֶבְיֹ֔ון וְלֹ֥א תִתֵּ֖ן לֹ֑ו וְקָרָ֤א עָלֶ֨יךָ֙ אֶל־יְהוָ֔ה וְהָיָ֥ה בְךָ֖ חֵֽטְא׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !