×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Romains 7.13

Romains 7.13 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Romains 7.13  Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort ? Loin de là ! Mais c’est le péché, afin qu’il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point.

Segond dite « à la Colombe »

Romains 7.13  Ce qui est bon est-il donc devenu pour moi la mort ? Certes non ! Mais le péché, afin de se manifester en tant que péché, a produit en moi la mort par ce qui est bon, afin que, par le commandement, le péché apparaisse démesurément péché.

Nouvelle Bible Segond

Romains 7.13  Est–ce donc le bien qui est devenu pour moi la mort ? Jamais de la vie ! C’est le péché qui, pour se manifester comme tel, a produit en moi la mort par le bien, afin que, par le commandement, le péché apparaisse dans toute sa puissance de péché.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Romains 7.13  Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort ? Loin de là ! Mais c’est le péché, afin qu’il se manifeste comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devienne condamnable au plus haut point.

Segond 21

Romains 7.13  Ce qui est bon est-il donc devenu synonyme de mort pour moi ? Certainement pas ! Au contraire, c’est la faute du péché. Il s’est manifesté comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et ainsi, par l’intermédiaire du commandement, il montre son caractère extrêmement mauvais.

Les autres versions

Bible du Semeur

Romains 7.13  Est-il donc possible que ce qui est bon soit devenu pour moi une cause de mort ? Au contraire, c’est le péché ! En effet, il m’a donné la mort en se servant de ce qui est bon pour manifester sa nature de péché et pour montrer son excessive perversité par le moyen du commandement.

Traduction œcuménique de la Bible

Romains 7.13  Alors, ce qui est bon est-il devenu cause de mort pour moi ? Certes non ! Mais c’est le péché : en se servant de ce qui est bon, il m’a donné la mort, afin qu’il fût manifesté comme péché et qu’il apparût dans toute sa virulence de péché, par le moyen du commandement.

Bible de Jérusalem

Romains 7.13  Une chose bonne serait-elle donc devenue mort pour moi ? Certes non ! Mais c’est le péché, lui, qui, afin de paraître péché, se servit d’une chose bonne pour me procurer la mort, afin que le péché exerçât toute sa puissance de péché par le moyen du précepte.

Bible Annotée

Romains 7.13  Ce qui est bon est-il donc devenu pour moi une cause de mort ? Non certes ! Mais c’est le péché, afin qu’il parût péché produisant pour moi la mort par ce qui est bon, afin que le péché devînt, par le commandement, excessivement pécheur.

John Nelson Darby

Romains 7.13  Ce qui est bon est-il donc devenu pour moi la mort ? -Qu’ainsi n’advienne ! Mais le péché, afin qu’il parût péché, m’a causé la mort par ce qui est bon, afin que le péché devînt par le commandement excessivement pécheur.

David Martin

Romains 7.13  Ce qui est bon, m’est-il devenu mortel ? nullement ! mais le péché, afin qu’il parût péché, m’a causé la mort par le bien ; afin que le péché fût rendu par le commandement excessivement péchant.

Osterwald

Romains 7.13  Ce qui est bon m’a-t-il donc donné la mort ? Nullement ! mais c’est le péché, afin qu’il parût péché, en me donnant la mort par une chose bonne et que le péché devînt excessivement pécheur par le commandement.

Auguste Crampon

Romains 7.13  Une chose bonne a donc été pour moi une cause de mort ? Loin de là ! Mais c’est le péché qui m’a donné la mort, afin de se montrer péché en me donnant la mort par le moyen d’une chose bonne, et de se développer à l’excès comme péché par le moyen du commandement.

Lemaistre de Sacy

Romains 7.13  Ce qui était bon en soi , m’a-t-il donc causé la mort ? Nullement ; mais c’est le péché et la concupiscence, qui en se manifestant m’a causé la mort par une chose qui était bonne ; le péché, c’est-à-dire, la concupiscence , devenant ainsi par le commandement même une source plus abondante de péché.

André Chouraqui

Romains 7.13  Le bien deviendrait-il donc pour moi mort ? Au contraire ! Mais la faute, pour apparaître en tant que faute, par l’entremise du bien, provoque en moi la mort, pour que la faute soit fautive à l’extrême par l’entremise de la loi.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Romains 7.13  Τὸ οὖν ἀγαθὸν ἐμοὶ ⸀ἐγένετο θάνατος; μὴ γένοιτο· ἀλλὰ ἡ ἁμαρτία, ἵνα φανῇ ἁμαρτία διὰ τοῦ ἀγαθοῦ μοι κατεργαζομένη θάνατον· ἵνα γένηται καθ’ ὑπερβολὴν ἁμαρτωλὸς ἡ ἁμαρτία διὰ τῆς ἐντολῆς.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Romains 7.13  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !