×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Romains 5.16

Romains 5.16 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC et il n’en est pas de ce don comme de ce seul péché  ; car nous avons été condamnés par le jugement de Dieu pour un seul péché, au lieu que nous sommes justifiés par la grâce après plusieurs péchés ;
MAREt il n’en est pas du don comme [de ce qui est arrivé] par un seul qui a péché ; car la condamnation vient d’une seule faute ; mais le don de la justification s’étend à plusieurs péchés.
OSTEt il n’en est pas de ce don, comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché, car le jugement de condamnation vient d’un seul péché ; mais le don gratuit, de plusieurs péchés, a tiré la justification.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt il n’en est pas de ce don comme de ce qui est advenu par le fait d’un seul qui a péché ; car tandis que c’est par une seule faute que le jugement est devenu condamnation, c’est en revanche par plusieurs fautes que le pardon gratuit est devenu acquittement.
LAUEt il n’en est pas{Ou n’en est-il pas —¦.} du don comme [de ce qui est arrivé] par le moyen d’un seul qui a péché ; car, tandis que le jugement en condamnation vient d’un seul, le don de grâce vient de beaucoup d’offenses{Ou des offenses de beaucoup.} en justification ;
OLTIl y a encore cette différence entre ce qui arrive par un seul homme qui a péché, et le bienfait; c’est que le jugement entraîne condamnation pour une seule faute commise, tandis que la sentence de grâce amène l’absolution de beaucoup de fautes.
DBYEt n’en est-il pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ? car le jugement vient d’un seul en condamnation, -mais le don de grâce, de plusieurs fautes, en justification.
STAIl n’en est pas de même non plus des conséquences du premier péché d’une part et du don de l’autre ; car la sentence qui suivit une faute unique a entraîné une condamnation, et le don de la grâce qui suivit des fautes nombreuses a entraîné un acquittement.
BANEt il n’en est pas de ce don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ; car le jugement, à la suite d’une seule faute, a abouti à la condamnation, tandis que le don de grâce, à la suite d’un grand nombre de fautes, a abouti à la justification.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGEt il n’en est pas du don comme du péché unique (venu par un seul) ; car le jugement est devenu condamnation pour un seul péché (vient d’un seul), tandis que la grâce est devenue (de la) justification après (délivre de) des fautes nombreuses.
FILEt il n’en est pas du don comme du péché unique; car le jugement est devenu condamnation pour un seul péché, tandis que la grâce est devenue justification après des fautes nombreuses.
LSGEt il n’en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ; car c’est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.
SYNEt il n’en est pas de ce don comme des suites du péché commis par un seul homme : par suite d’une seule faute, le jugement a entraîné la condamnation ; mais le don de la grâce, après un grand nombre de fautes, conduit à la justification.
CRAEt il n’en est pas du don comme des suites du péché d’un seul ; car le jugement a été porté à cause d’une seule faute pour la condamnation, tandis que le don amène la justification de beaucoup de fautes.
BPCEt il n’en va pas non plus des conséquences de la faute d’un seul comme du don ; car après une seule faute, le jugement fut une condamnation, et après de nombreuses fautes, le don divin est une justification.
TRIEt il n’en va pas de cette faveur comme des suites du péché d’un seul ; pour le péché d’un seul, en effet, le jugement aboutit à un jugement de condamnation, tandis que, pour de nombreuses fautes, le don aboutit à une justification.
NEGEt il n’en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché ; car c’est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.
CHUIl n’en va pas du don comme des suites de la faute d’un seul. Provoqué par un seul, le jugement a conduit à la condamnation ; provoqué par de nombreuses chutes, le libre don conduit à la justification.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPIl n’y a pas de comparaison entre ce pécheur tout seul et le don de Dieu maintenant. La condamnation venait d’une sentence individuelle, mais maintenant c’est une multitude de pécheurs qui sont réhabilités.
S21Et il y a une différence entre ce don et les conséquences du péché d’un seul. En effet, c’est après un seul péché que le jugement a entraîné la condamnation, tandis que le don gratuit entraîne l’acquittement après un grand nombre de fautes.
KJFEt le don n’était pas comme par un seul qui a péché, car le jugement d’un seul amenait à la condamnation; mais le don gratuit après beaucoup d’offenses conduit à la justification.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULet non sicut per unum peccantem ita et donum nam iudicium ex uno in condemnationem gratia autem ex multis delictis in iustificationem
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTκαὶ οὐχ ὡς δι’ ἑνὸς ἁμαρτήσαντος τὸ δώρημα· τὸ μὲν γὰρ κρίμα ἐξ ἑνὸς εἰς κατάκριμα, τὸ δὲ χάρισμα ἐκ πολλῶν παραπτωμάτων εἰς δικαίωμα.