×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Romains 11.24

Romains 11.24 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Car si vous avez été coupé de l’olivier sauvage, qui était votre tige naturelle, pour être enté contre votre nature sur l’olivier franc ; à combien plus forte raison les branches naturelles de l’olivier même, seront-elles entées sur leur propre tronc ?
MARCar si tu as été coupé de l’olivier qui de sa nature était sauvage, et as été enté contre la nature sur l’olivier franc, combien plus ceux qui le sont selon la nature, seront-ils entés sur leur propre olivier ?
OSTEn effet, si tu as été coupé de l’olivier sauvage de sa nature, et si contre l’ordre de la nature, tu as été enté sur un olivier franc ; combien plus ceux-ci qui sont les rameaux naturels seront-ils entés sur leur propre olivier ?
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREn effet, si toi, tu as été retranché de l’olivier naturellement sauvage, et as été greffé contre nature sur un olivier franc, à combien plus forte raison, ceux-ci, qui sont les rameaux naturels, seront-ils greffés sur leur propre olivier ?
LAUcar Dieu est puissant pour les enter de nouveau. Car, si tu fus coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contre nature sur l’olivier franc, combien plus ceux-ci, qui [le] sont par nature, seront-ils entés sur leur propre olivier !
OLTet si toi, qui as été coupé sur un olivier de nature sauvage, tu as été enté, malgré ta nature, sur un olivier franc, combien plus eux, qui, de nature, sont francs, seront-ils entés sur leur propre olivier?
DBYCar si toi, tu as été coupé de l’olivier qui selon la nature était sauvage, et as été enté contre nature sur l’olivier franc, combien plus ceux qui en sont selon la nature seront-ils entés sur leur propre olivier ?
STADieu a bien le pouvoir de les greffer de nouveau, car si toi, tu as été coupé sur un olivier sauvage de sa nature et as été greffé, contrairement à ta nature, sur l’olivier franc, à plus forte raison, eux, qui appartiennent à l’olivier franc de sa nature, pourront être greffés sur leur propre tronc.
BANCar si toi, tu as été retranché de l’olivier sauvage de nature, et si, contre nature, tu as été enté sur l’olivier franc, combien plutôt eux qui sont ses branches par nature seront-ils entés sur leur propre olivier !
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGEn effet, si tu as été coupé sur un olivier sauvage de sa nature, et enté, contre ta nature, sur l’olivier franc, à combien plus forte raison ceux qui sont les branches (rameaux) naturelles seront-ils entés sur leur propre olivier ?
FILEn effet, si tu as été coupé sur un olivier sauvage de sa nature, et enté, contre ta nature, sur l’olivier franc, à combien plus forte raison ceux qui sont les branches naturelles seront-ils entés sur leur propre olivier?
LSGSi toi, tu as été coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.
SYNSi toi-même, après avoir été coupé sur l’olivier qui, de sa nature, était sauvage, tu as été greffé, contre l’ordre de la nature, sur l’olivier franc, combien plus ceux-ci, qui sont les branches naturelles, seront-ils greffés sur leur propre olivier !
CRASi toi, tu as été coupé sur un olivier de nature sauvage, et enté, contrairement à ta nature, sur l’olivier franc, à plus forte raison les branches naturelles seront-elles entées sur leur propre olivier.
BPCSi toi en effet, tu as été coupé sur l’olivier sauvage auquel tu appartenais naturellement, puis enté, contre ta propre nature, sur un bon olivier, combien il sera plus facile de les enter, eux qui lui appartiennent par nature, sur leur propre olivier.
JEREn effet, si toi tu as été retranché de l’olivier sauvage auquel tu appartenais par nature, et greffé, contre nature, sur un olivier franc, combien plus eux, les branches naturelles, seront-ils greffés sur leur propre olivier !
TRISi toi, en effet, tu as été retranché de l’olivier sauvage auquel tu appartenais par nature, et si tu as été greffé contre nature sur un olivier franc, combien plutôt ceux-ci seront-ils greffés sur leur propre olivier auquel ils appartiennent par nature.
NEGSi toi, tu as été coupé de l’olivier sauvage selon sa nature, et greffé contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils greffés selon leur nature sur leur propre olivier.
CHUOui, si toi, par nature olivier sauvage, tu as été coupé et, contre nature, greffé sur un bel olivier, combien plus seront-ils greffés par nature sur leur propre olivier !
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPTu as bien été greffé toi-même, contre nature, sur le bon olivier, alors que par nature tu étais d’un olivier sauvage; ce sera bien plus facile et plus naturel de les greffer sur leur propre olivier.
S21Si toi, tu as été coupé de l’olivier sauvage auquel tu appartenais par nature et greffé contrairement à ta nature sur l’olivier cultivé, à plus forte raison eux seront-ils greffés conformément à leur nature sur leur propre olivier.
KJFCar si tu as été coupé de l’olivier qui est sauvage de nature, et tu as été greffé contre nature sur un olivier franc; combien plus ceux qui le sont par nature seront-ils greffés sur leur propre olivier?
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULnam si tu ex naturali excisus es oleastro et contra naturam insertus es in bonam olivam quanto magis hii secundum naturam inserentur suae olivae
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTεἰ γὰρ σὺ ἐκ τῆς κατὰ φύσιν ἐξεκόπης ἀγριελαίου καὶ παρὰ φύσιν ἐνεκεντρίσθης εἰς καλλιέλαιον, πόσῳ μᾶλλον οὗτοι οἱ κατὰ φύσιν ἐγκεντρισθήσονται τῇ ἰδίᾳ ἐλαίᾳ.