×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 19.27

Actes 19.27 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Et il n’y a pas seulement à craindre pour nous, que notre métier ne soit décrié, mais même que le temple de la grande déesse Diane ne tombe dans le mépris, et que la majesté de celle qui est adorée dans toute l’Asie, et même dans tout l’univers, ne s’anéantisse peu à peu.
MAREt il n’y a pas seulement de danger pour nous que notre métier ne vienne à être décrié, mais aussi que le Temple de la grande déesse Diane ne soit plus rien estimé, et qu’il n’arrive que sa majesté, laquelle toute l’Asie et le monde universel révère, ne soit anéantie.
OSTEt il n’y a pas seulement à craindre pour nous que notre métier ne soit décrié, mais même que le temple de la grande Diane ne tombe dans le mépris, et que sa majesté, que toute l’Asie et que le monde entier révère, ne s’anéantisse aussi.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGROr, ce n’est pas seulement cette branche de travail que nous sommes menacés de voir tomber en discrédit, mais c’est encore le temple de la grande déesse Diane qui risque d’être tenu pour rien, et d’être bientôt dépouillé de la majesté de celle que vénère toute l’Asie et la terre entière. »
LAUEt non seulement il y a du danger pour nous que cette partie ne vienne en discrédit, mais aussi que le lieu sacré de la grande déesse Artémis (Diane) ne soit compté pour rien, et que même la majesté de celle à qui toute l’Asie et le monde entier rend un culte, ne soit finalement renversée.
OLTde sorte que nous courons le risque, non seulement que notre partie ne tombe, mais encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit complètement discrédité, et qu’on ne dépouille de sa majesté celle que toute l’Asie, que le monde entier adore.»
DBYEt non seulement il y a du danger pour nous que cette partie ne tombe en discrédit, mais aussi que le temple de la grande déesse Diane ne soit plus rien estimé, et qu’il n’arrive que sa majesté, laquelle l’Asie entière et la terre habitée révère, soit anéantie.
STACe ne sont pas seulement nos intérêts qui vont être en souffrance, c’est le Temple même de notre grande déesse Artémis qui ne compte plus pour rien, et bientôt il ne sera plus question de la majesté de celle que toute l’Asie, que le monde entier adore.
BANEt il en résulte le danger, non seulement que pour nous cette industrie ne tombe en discrédit, mais que même le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et qu’elle soit dépouillée de sa majesté, elle que toute l’Asie et toute la terre révèrent.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGEt il n’y a pas seulement péril pour nous que notre industrie ne tombe en discrédit, mais le temple de la grande Diane ne sera tenu pour rien, et la majesté de celle que toute l’Asie et tout l’univers honorent commencera à s’anéantir.
FILEt il n’y a pas seulement péril pour nous que notre industrie ne tombe en discrédit, mais le temple de la grande Diane ne sera tenu pour rien, et la majesté ce celle que toute l’Asie et tout l’univers honorent commencera à s’anéantir.
LSGLe danger qui en résulte, ce n’est pas seulement que notre industrie ne tombe en discrédit ; c’est encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et même que la majesté de celle qui est révérée dans toute l’Asie et dans le monde entier ne soit réduite à néant.
SYNNous avons à craindre, non seulement que notre métier ne soit décrié, mais encore que le temple de la grande Diane ne tombe dans le mépris, et que notre déesse ne soit dépouillée de cette majesté que vénèrent l’Asie et le monde entier.
CRAIl est donc à craindre, non seulement que notre industrie ne tombe dans le discrédit, mais encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et même que la majesté de celle que révèrent l’Asie et le monde entier ne soit réduite à néant. "
BPCOr, non seulement notre industrie court le danger de tomber en discrédit, mais le temple de la grande déesse Artémis risque d’être compté pour rien, et celle que toute l’Asie et l’univers vénèrent est sur le point d’être dépouillée de sa majesté.”
JERCela risque non seulement de jeter le discrédit sur notre profession, mais encore de faire compter pour rien le sanctuaire même de la grande déesse Artémis, pour finir par dépouiller de son prestige celle que révèrent toute l’Asie et le monde entier."
TRIOr il y a péril que non seulement notre profession tombe en discrédit, mais encore que le temple de la grande déesse Artémis ne soit compté pour rien, et même que vienne à être dépouillée de sa majesté celle que toute l’Asie et le monde vénèrent”.
NEGLe danger qui en résulte, ce n’est pas seulement que notre industrie ne tombe en discrédit ; c’est encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et même que la majesté de celle qui est révérée dans toute l’Asie et dans le monde entier ne soit réduite à néant.
CHUNon seulement cela menace pour nous notre part, qui risque de faire faillite, mais encore le sanctuaire de la grande déesse Artémis serait compté pour rien et son prestige serait abattu, elle que l’Asie et l’univers adorent. »
JDCNon seulement cela menace pour nous notre part, qui risque de faire faillite, mais encore le sanctuaire de la grande déesse Artémis serait compté pour rien et son prestige serait abattu, elle que l’Asie et l’univers adorent. »
TRENon seulement cela menace pour nous notre part, qui risque de faire faillite, mais encore le sanctuaire de la grande déesse Artémis serait compté pour rien et son prestige serait abattu, elle que l’Asie et l’univers adorent. »
BDPCe ne sont pas seulement nos intérêts qui vont en souffrir, c’est aussi le temple de la grande déesse Artémis qui va y perdre son crédit; finalement, celle que vénère toute l’Asie, et je dirais: la terre entière, va être dépouillée de son prestige.”
S21Cela risque non seulement de discréditer notre activité, mais aussi de réduire à néant l’importance du temple de la grande déesse Artémis et même de dépouiller de sa majesté celle que toute l’Asie et le monde entier vénèrent. »
KJFAinsi non seulement notre métier est en danger d’être réduit à rien, mais aussi que le temple de la grande déesse Diane ne soit méprisé, et que sa magnificence, que toute l’Asie et que le monde adore, ne soit anéantie.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULnon solum autem haec periclitabitur nobis pars in redargutionem venire sed et magnae deae Dianae templum in nihilum reputabitur sed et destrui incipiet maiestas eius quam tota Asia et orbis colit
BHSnon solum autem haec periclitabitur nobis pars in redargutionem venire sed et magnae deae Dianae templum in nihilum reputabitur sed et destrui incipiet maiestas eius quam tota Asia et orbis colit
SBLGNTοὐ μόνον δὲ τοῦτο κινδυνεύει ἡμῖν τὸ μέρος εἰς ἀπελεγμὸν ἐλθεῖν, ἀλλὰ καὶ τὸ τῆς μεγάλης θεᾶς ⸂Ἀρτέμιδος ἱερὸν⸃ εἰς οὐθὲν λογισθῆναι, μέλλειν ⸀τε καὶ καθαιρεῖσθαι ⸂τῆς μεγαλειότητος⸃ αὐτῆς, ἣν ὅλη ἡ Ἀσία καὶ ἡ οἰκουμένη σέβεται.