Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 19.12

Actes 19.12 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC jusque-là même que lorsque les mouchoirs et les linges qui avaient touché son corps, étaient appliqués aux malades, ils étaient guéris de leurs maladies, et les esprits malins sortaient du corps des possédés.
MARDe sorte que même on portait de dessus son corps des mouchoirs et des linges sur les malades, et ils étaient guéris de leurs maladies, et les esprits malins sortaient des [possédés].
OSTAu point qu’en appliquant sur les malades des mouchoirs et des linges qui avaient touché son corps, ils étaient guéris de leurs maladies, et les esprits malins sortaient.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRc’est ainsi qu’on plaçait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché sa peau, et les maladies les quittaient et les esprits malins sortaient.
LAUde sorte que même on portait sur les malades des mouchoirs ou des linges qui avaient été sur son corps, et ils étaient délivrés de leurs maladies, et les esprits méchants sortaient d’eux.
OLTau point que l’on appliquait sur les malades les mouchoirs et les tabliers qui avaient touché son corps, et les maladies étaient guéries, et les esprits malins étaient chassés.
DBYde sorte que même on portait de dessus son corps des mouchoirs et des tabliers sur les infirmes ; et les maladies les quittaient, et les esprit malins sortaient.
STAau point qu’on mettait sur les malades le linge ou les vêtements qu’il avait portés, et ils étaient guéris de leurs maladies et délivrés des mauvais Esprits.
BANen sorte qu’on emportait même des mouchoirs ou des ceintures qui avaient touché sa peau pour les appliquer sur les malades, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient d’eux.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGà ce point qu’on appliquait sur les malades des mouchoirs et des ceintures qu’il avait portés, et leurs maladies s’éloignaient, et les mauvais esprits sortaient.[19.12 Des mouchoirs. Voir Luc, 19, 20.]
FILà ce point qu’on appliquait sur les malades des mouchoirs et des ceintures qu’il avait portés, et leurs maladies s’éloignaient, et les mauvais esprits sortaient.
LSGau point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient.
SYNau point qu’on mettait sur les malades les linges et les vêtements qui avaient touché son corps ; et ils étaient guéris de leurs maladies, et délivrés des mauvais esprits.
CRAau point qu’on appliquait sur les malades des mouchoirs et des ceintures qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits mauvais étaient chassés.
BPCau point qu’on appliquait sur les malades des mouchoirs ou des tabliers qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient et les esprits mauvais s’en allaient.
JERà tel point qu’il suffisait d’appliquer sur les malades des mouchoirs ou des linges qui avaient touché son corps : alors les maladies les quittaient et les esprits mauvais s’en allaient.
TRIà tel point qu’on prenait, pour les appliquer sur les malades, des linges ou des mouchoirs qui avaient touché sa peau ; les maladies les quittaient, et les esprits, les [esprits] mauvais, s’en allaient.
NEGau point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient.
CHUsi bien qu’ils portaient aux infirmes des mouchoirs ou des linges de son corps. Les maladies s’écartaient d’eux, les souffles criminels sortaient d’eux.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPC’était à tel point qu’on allait poser sur des malades les linges et les bandes qu’il avait en sous-vêtements, et ils étaient soulagés de leurs maux. De la même façon les esprits mauvais sortaient.
S21au point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps ; les maladies les quittaient et les esprits mauvais sortaient [d’eux].
KJFDe sorte qu’on apportait aux malade des mouchoirs et des linges qui avaient touché son corps, et ils étaient guéris de leurs maladies, et les esprits malins sortaient.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULita ut etiam super languidos deferrentur a corpore eius sudaria vel semicintia et recedebant ab eis languores et spiritus nequam egrediebantur
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTὥστε καὶ ἐπὶ τοὺς ἀσθενοῦντας ⸀ἀποφέρεσθαι ἀπὸ τοῦ χρωτὸς αὐτοῦ σουδάρια ἢ σιμικίνθια καὶ ἀπαλλάσσεσθαι ἀπ’ αὐτῶν τὰς νόσους, τά τε πνεύματα τὰ πονηρὰ ⸀ἐκπορεύεσθαι.