×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 17.25

Actes 17.25 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Il n’est point honoré par les ouvrages de la main des hommes, comme s’il avait besoin de ses créatures, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
MAREt il n’est point servi par les mains des hommes, [comme] s’il avait besoin de quelque chose, vu que c’est lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses ;
OSTIl n’est point servi par les mains des hommes, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie, la respiration et toutes choses.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRet Il n’est point non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de rien, Lui qui donne à tous la vie, la respiration et toutes choses ;
LAUet il n’est point servi par les mains des hommes, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie et la respiration et toutes choses.
OLTil n’est point servi non plus par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
DBYet il n’est pas servi par des mains d’hommes, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie et la respiration et toutes choses ;
STAet il ne saurait être servi par des mains humaines comme s’il avait besoin de rien, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses.
BANil n’est point non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous vie et respiration et toutes choses.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGet il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
FILet Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’Il avait besoin de quoi que ce soit, Lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
LSGil n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
SYNIl n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, tous les biens.
CRAil n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses.
BPCet il n’est pas servi par des mains humaines comme s’il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie, le souffle, et toutes choses ;
JERIl n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous vie, souffle et toutes choses.
TRIIl n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, et le souffle et toutes choses.
NEGil n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
CHULes mains de l’homme ne le servent pas non plus, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous vie, haleine et tout.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPIl n’a que faire de mains humaines pour le servir: de quoi a-t-il besoin, lui qui donne à tous la vie, le souffle, et tout le reste?
S21Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toute chose.
KJFIl n’est pas adoré non plus par les mains des hommes, comme s’il avait besoin de quelque chose, puisqu’il donne à tous la vie, la respiration et toutes choses.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULnec manibus humanis colitur indigens aliquo cum ipse det omnibus vitam et inspirationem et omnia
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTοὐδὲ ὑπὸ χειρῶν ⸀ἀνθρωπίνων θεραπεύεται προσδεόμενός τινος, αὐτὸς διδοὺς πᾶσι ζωὴν καὶ πνοὴν ⸂καὶ τὰ⸃ πάντα·