×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 7.12

Luc 7.12 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 7.12  Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.

Segond dite « à la Colombe »

Luc 7.12  Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici qu’on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville.

Nouvelle Bible Segond

Luc 7.12  Lorsqu’il approcha de la porte de la ville, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle une importante foule de la ville.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 7.12  Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.

Segond 21

Luc 7.12  Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici qu’on portait en terre un mort, fils unique de sa mère qui était veuve ; beaucoup d’habitants de la ville l’accompagnaient.

Les autres versions

Bible du Semeur

Luc 7.12  Comme il arrivait à la porte de la ville, il rencontra un convoi funèbre : on enterrait le fils unique d’une veuve. Beaucoup d’habitants de la ville suivaient le cortège.

Traduction œcuménique de la Bible

Luc 7.12  Quand il arriva près de la porte de la ville, on portait tout juste en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve, et une foule considérable de la ville accompagnait celle-ci.

Bible de Jérusalem

Luc 7.12  Quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu’on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville.

Bible Annotée

Luc 7.12  Or, comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve. Et une foule considérable de la ville était avec elle.

John Nelson Darby

Luc 7.12  Et comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, et elle était veuve ; et une foule considérable de la ville était avec elle.

David Martin

Luc 7.12  Et comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et une grande troupe de la ville était avec elle.

Osterwald

Luc 7.12  Et comme il approchait de la porte de la ville, voici on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve, et il y avait avec elle un grand nombre de gens de la ville.

Auguste Crampon

Luc 7.12  Comme il arrivait près de la porte de la ville, il se trouva qu’on emportait un mort, fils unique de sa mère, et celle-ci était veuve, et beaucoup de gens de la ville l’accompagnaient.

Lemaistre de Sacy

Luc 7.12  Lorsqu’il était près de la porte de la ville, il arriva qu’on portait en terre un mort, qui était fils unique de sa mère, et cette femme était veuve ; et il y avait une grande quantité de personnes de la ville avec elle.

André Chouraqui

Luc 7.12  Il approche de la porte de la ville, et voici : ils emportent un mort, le fils unique de sa mère, qui était veuve. Auprès d’elle il y avait une foule importante de la ville.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 7.12  ὡς δὲ ἤγγισεν τῇ πύλῃ τῆς πόλεως, καὶ ἰδοὺ ἐξεκομίζετο τεθνηκὼς ⸂μονογενὴς υἱὸς⸃ τῇ μητρὶ αὐτοῦ, καὶ αὐτὴ ⸀ἦν χήρα, καὶ ὄχλος τῆς πόλεως ἱκανὸς ⸁ἦν σὺν αὐτῇ.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 7.12  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Luc 7.12  A funeral procession was coming out as he approached the village gate. The boy who had died was the only son of a widow, and many mourners from the village were with her.