×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 22.45

Luc 22.45 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 22.45  Après avoir prié, il se leva, et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse,

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 22.45  Après avoir prié, il se leva, et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse,

Segond 21

Luc 22.45  Après avoir prié, il se releva et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse.

Les autres versions

Bible Annotée

Luc 22.45  Et s’étant levé de sa prière, il vint vers ses disciples et les trouva endormis de tristesse.

John Nelson Darby

Luc 22.45  Et s’étant levé de sa prière, il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse ;

David Martin

Luc 22.45  Puis s’étant levé de sa prière, il revint à ses Disciples, lesquels il trouva dormant de tristesse ;

Ostervald

Luc 22.45  Et s’étant levé de sa prière, il vint vers ses disciples, qu’il trouva endormis de tristesse,

Lausanne

Luc 22.45  Puis s’étant levé, après avoir prié, et s’étant approché de ses disciples, il les trouva endormis de tristesse ;

Vigouroux

Luc 22.45  S’étant levé après sa prière, il vint à ses disciples, et il les trouva endormis de tristesse.

Auguste Crampon

Luc 22.45  Après avoir prié, il se leva et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse.

Lemaistre de Sacy

Luc 22.45  S’étant levé après avoir fait sa prière, il vint à ses disciples, qu’il trouva endormis à cause de la tristesse dont ils étaient accablés .

Zadoc Kahn

Luc 22.45  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 22.45  καὶ ἀναστὰς ἀπὸ τῆς προσευχῆς ἐλθὼν πρὸς τοὺς μαθητὰς εὗρεν ⸂κοιμωμένους αὐτοὺς⸃ ἀπὸ τῆς λύπης,

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 22.45  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Luc 22.45  et cum surrexisset ab oratione et venisset ad discipulos suos invenit eos dormientes prae tristitia