×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 9.18

Matthieu 9.18 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Matthieu 9.18  Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Matthieu 9.18  Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra.

Segond 21

Matthieu 9.18  Tandis qu’il leur adressait ces paroles, un chef arriva, se prosterna devant lui et dit : « Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, pose ta main sur elle et elle vivra. »

Les autres versions

Bible Annotée

Matthieu 9.18  Comme il leur disait ces choses, voici un chef étant entré se prosterna devant lui, disant : Ma fille est morte il y a un instant, mais viens, pose la main sur elle, et elle vivra.

John Nelson Darby

Matthieu 9.18  Comme il leur disait ces choses, voici, un chef de synagogue s’étant approché lui rendit hommage, disant : Ma fille vient de mourir, mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra.

David Martin

Matthieu 9.18  Comme il leur disait ces choses, voici venir un Seigneur qui se prosterna devant lui, en lui disant : ma fille est déjà morte, mais viens, et pose ta main sur elle, et elle vivra.

Ostervald

Matthieu 9.18  Comme il leur disait ces choses, un chef de synagogue vint, qui se prosterna devant lui, et lui dit : Ma fille vient de mourir ; mais viens lui imposer les mains, et elle vivra.

Lausanne

Matthieu 9.18  Comme il leur disait ces choses, voici qu’un chef étant venu l’adorait, disant : Ma fille a fini dans ce moment ; mais viens, pose ta main sur elle, et elle vivra.

Vigouroux

Matthieu 9.18  Tandis qu’Il leur disait cela, voici qu’un chef de synagogue s’approcha, et se prosterna devant Lui, en disant : Seigneur, ma fille est morte il y a un instant ; mais venez, imposez Votre main sur elle, et elle vivra.[9.18 Voir Marc, 5, 22 ; Luc, 8, 41. — Un chef de synagogue ; c’est ainsi que cet homme est qualifié dans saint Marc et dans saint Luc. — Son nom était Jaïre.]

Auguste Crampon

Matthieu 9.18  Comme il leur parlait ainsi, un chef de la synagogue entra, et se prosternant devant lui, il lui dit : « Ma fille vient de mourir ; mais venez, imposez votre main sur elle, et elle vivra. »

Lemaistre de Sacy

Matthieu 9.18  Lorsqu’il leur disait ceci, un chef de synagogue s’approcha de lui, et l’adorait, en lui disant : Seigneur ! ma fille est morte présentement ; mais venez lui imposer les mains, et elle vivra.

Zadoc Kahn

Matthieu 9.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Matthieu 9.18  Ταῦτα αὐτοῦ λαλοῦντος αὐτοῖς ἰδοὺ ἄρχων εἷς ⸀ἐλθὼν προσεκύνει αὐτῷ λέγων ὅτι Ἡ θυγάτηρ μου ἄρτι ἐτελεύτησεν· ἀλλὰ ἐλθὼν ἐπίθες τὴν χεῖρά σου ἐπ’ αὐτήν, καὶ ζήσεται.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Matthieu 9.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Matthieu 9.18  haec illo loquente ad eos ecce princeps unus accessit et adorabat eum dicens filia mea modo defuncta est sed veni inpone manum super eam et vivet

La Septante

Matthieu 9.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !