Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 27.32

Matthieu 27.32 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Lorsqu’ils sortaient, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus.
MAREt comme ils sortaient, ils rencontrèrent un Cyrénéen, nommé Simon, lequel ils contraignirent de porter la croix de Jésus.
OSTEt comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMComme ils sortoient, ils trouvèrent un homme de la Cyrénaïque, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter sa croix.
PGROr, comme ils sortaient, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon ; ils le mirent en réquisition pour porter sa croix.
LAUOr comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, du nom de Simon, qu’ils contraignirent de porter sa croix.
OLTEn sortant de la ville, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils mirent en réquisition pour porter la croix de Jésus.
DBYEt comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter sa croix.
STAEn s’en allant, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon ; et ils l’obligèrent à porter la croix de Jésus.
BANEt comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGComme ils sortaient, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus.[27.32 Voir Marc, 15, 21 ; Luc, 23, 26. — Sa croix. Les auteurs avaient émis les opinions les plus diverses sur la nature du bois ou des bois dont était formée la croix. Après l’examen scientifique de diverses reliques, « on peut affirmer que le bois de la croix provenait d’un conifère, et on ne peut douter que ce conifère soit du pin. [D’après l’opinion commune, l’instrument du supplice de Notre-Seigneur se composait d’un montant] avec une traverse laissant passer la tête de la tige, comme l’usage de la représenter s’en est le plus généralement répandu. [D’après] une ancienne tradition, la hauteur du montant était de 4 mètres 80, et celle de la traverse de 2 mètres 30 à 2 mètres 60. Â» Le supplice de la croix, très fréquent chez les Romains, était spécial pour les esclaves. On l’appliquait quelquefois aux hommes libres, mais alors aux plus vils et aux plus coupables, comme les voleurs, les assassins, les faussaires. Chez les Romains, les condamnés portaient leurs croix. Plaute a dit : qu’il porte la potence à travers la ville et qu’il soit ensuite attaché à la croix. « L’intervention de Simon le Cyrénéen peut s’entendre de deux manières. Le texte sacré ne dit pas formellement si Notre-Seigneur fut totalement déchargé de sa croix, ou s’il continua à la porter avec une aide étrangère. Dans la première hypothèse, le Christ aurait marché en avant, Simon portant seul la croix en arrière. Dans la seconde, il aurait porté la partie antérieure et Simon la partie postérieure, le bout traînant à terre. Saint Augustin, saint Athanase, saint Jérôme, saint Léon, Origène et plusieurs modernes supposent que Notre-Seigneur fut entièrement déchargé. [On peut donner] à la croix un [poids total] d’environ cent kilogrammes. La croix devait traîner à terre, [parce que] ce long bois n’aurait pu rester en équilibre sur l’épaule ; la diminution du poids qui en résultait peut être évaluée à 25 ou 30 kilogrammes. [Le Sauveur avait donc encore à porter] environ 75 kilogrammes. [Ce fardeau dépassait ses forces, parce qu’il était] épuisé par les supplices qu’il avait endurés, par la longueur de la voie douloureuse dont on connaît au moins les deux extrémités et qui devait être de 5 à 600 mètres, et par la difficulté des chemins dans un sol montueux. Â» (ROHAULT DE FLEURY.)]
FILComme ils sortaient, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus.
LSGLorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus.
SYNComme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, et ils le contraignirent à porter la croix de Jésus.
CRAComme ils sortaient, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils réquisitionnèrent pour porter la croix de Jésus.
BPCEn sortant, ils trouvèrent un Cyrénéen, du nom de Simon ; ils le réquisitionnèrent pour lui faire porter la croix.
JEREn sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, et le requirent pour porter sa croix.
TRIEn sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, du nom de Simon ; ils le requirent pour prendre sa croix.
NEGLorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus.
CHUQuand ils sortent, ils trouvent un homme de Cyrène, nommé Shim’ôn. Ils le requièrent pour porter sa croix.
JDCEt ils l’emmènent pour le mettre en croix. En sortant, ils trouvent un homme, de Cyrène, du nom de Simon. Celui-là, ils le requièrent pour qu’il porte sa croix.
TREet ils sont sortis et ils ont trouvé un homme de cyrène et son nom [c’est] schiméôn et celui-là ils l’ont réquisitionné pour qu’il porte sa croix
BDPJuste en sortant, ils trouvèrent un certain Simon, qui était de Cyrène, et ils l’obligèrent à porter sa croix.
S21Lorsqu’ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène appelé Simon et le forcèrent à porter la croix de Jésus.
KJFEt comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, ils le contraignirent à porter sa croix.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULexeuntes autem invenerunt hominem cyreneum nomine Simonem hunc angariaverunt ut tolleret crucem eius
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTἘξερχόμενοι δὲ εὗρον ἄνθρωπον Κυρηναῖον ὀνόματι Σίμωνα· τοῦτον ἠγγάρευσαν ἵνα ἄρῃ τὸν σταυρὸν αὐτοῦ.