×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Malachie 1.13

Malachie 1.13 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Référence Texte
Nouveau testament - Bible de Genève - 1669 - BDGMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Lemaistre de Sacy - 1701 - SAC Malachie 1.13Vous me dites, Ce que nous vous sacrifions est le fruit de notre travail ; et cependant vous le rendez digne de mépris, dit le Seigneur des armées. Vous m’avez amené des hosties boiteuses et malades, qui étaient le fruit de vos rapines, et vous me les avez offertes en présent : pensez-vous que je reçoive un tel présent de votre main ? dit le Seigneur.
David Martin - 1744 - MARMalachie 1.13Vous dites aussi : Voici, ô que de travail ! et vous soufflez dessus, a dit l’Éternel des armées. Vous amenez ce qui a été dérobé, ce qui est boiteux, et malade, vous l’amenez, dis-je, pour m’être offert. Accepterai-je cela de vos mains, a dit l’Éternel ?
Ostervald - 1811 - OSTMalachie 1.13Vous dites : "Quelle fatigue ! " et vous la dédaignez, dit l’Éternel des armées, et vous amenez ce qui a été dérobé, ce qui est boiteux et malade ; puis vous présentez l’offrande ! L’agréerai-je de vos mains ? dit l’Éternel.
Ancien Testament Samuel Cahen - 1831 - CAHMalachie 1.13Et vous dites : Quelle fatigue ! vous le vilipendez, dit Iehovah Tsebaoth ; et vous offrez l’animal dérobé, le boiteux et le malade, vous (les) offrez en présent, l’agréerai-je de vos mains ? dit Iehovah.
Les Évangiles de Félicité Robert de Lamennais - 1846 - LAMMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Perret-Gentil et Rilliet - 1869 - PGRMalachie 1.13Et vous dites : Voici, comme elle nous fatigue ! et vous la dédaignez, dit l’Éternel des armées ; et pourtant vous apportez de la rapine et des [victimes] boiteuses ou malades ; telles sont les offrandes que vous apportez : les agréerai-je de vos mains ? dit l’Éternel.
Bible de Lausanne - 1872 - LAUMalachie 1.13Et vous dites : Voilà, quel ennui ! Et vous reniflez sur elle, dit l’Éternel des armées ; et vous offrez{Héb. vous apportez.} ce qui a été ravi, et la [bête] boiteuse, et la malade ! et [de la même manière] vous apportez l’hommage ! L’agréerais-je, venant de vos mains ? dit l’Éternel.
Nouveau Testament Oltramare - 1874 - OLTMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
John Nelson Darby - 1885 - DBYMalachie 1.13Et vous dites : Voilà, quel ennui ! et vous soufflez dessus, dit l’Éternel des armées, et vous apportez ce qui a été déchiré, et la bête boiteuse, et la malade ; c’est ainsi que vous apportez l’offrande. Agréerais-je cela de votre main ? dit l’Éternel.
Nouveau Testament Stapfer - 1889 - STAMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Annotée - 1899 - BANMalachie 1.13Et vous dites : Ah ! Quel ennui ! Et vous la traitez avec dédain, dit l’Éternel des armées. Et vous amenez des victimes endommagées, des bêtes boiteuses et malades, et vous présentez cette offrande ! L’agréerai-je de votre part ? Dit l’Éternel.
Glaire et Vigouroux - 1902 - VIGMalachie 1.13Et vous avez dit : C’est (Voilà, note) de notre travail ; et vous l’avez rendu digne de mépris (avez soufflé dessus, note), dit le Seigneur des armées ; vous (m’)avez amené des victimes boiteuses et malades, fruit de vos rapines, et vous (me) les avez offertes en présent : est-ce que je les recevrai de votre main ? dit le Seigneur.[1.13 Voilà de notre travail (Ecce de labore). Après ecce, est évidemment sous-entendu un mot du genre neutre, tel que aliquid, negotium, oblatum, avec lequel puisse s’accorder le pronom neutre suivant : illud. Ainsi le sens paraît être : Ce que nous vous offrons est le fruit le plus excellent de notre travail, et cependant vous avez soufflé dessus ; c’est-à-dire, vous le méprisez au fond, puisque c’est un animal, etc. Voir le verset 8.]
Bible Louis Claude Fillion - 1904 - FILMalachie 1.13Et vous avez dit: C’est de notre travail; et vous l’avez rendu digne de mépris, dit le Seigneur des armées; vous M’avez amené des victimes boiteuses et malades, fruit de vos rapines, et vous Me les avez offertes en présent: est-ce que Je les recevrai de votre main? dit le Seigneur.
Louis Segond - 1910 - LSGMalachie 1.13Vous dites : Quelle fatigue ! Et vous le dédaignez, Dit l’Éternel des armées ; Et cependant vous amenez ce qui est dérobé, boiteux ou infirme, Et ce sont les offrandes que vous faites ! Puis-je les agréer de vos mains ? Dit l’Éternel.
Nouveau Testament et Psaumes - Bible Synodale - 1921 - SYNMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible Auguste Crampon - 1923 - CRAMalachie 1.13Et vous dites : « Voici ! Quel ennui ! » et vous la dédaignez, dit Yahweh des armées. Et vous amenez ce qui est dérobé, ce qui est boiteux et ce qui est malade, et vous présentez cette offrande ! Puis-je l’agréer de votre main ? dit Yahweh.
Bible Pirot-Clamer - 1949 - BPCMalachie 1.13Vous dites : “Quel fardeau que ce service ! ” - et vous me soufflez au visage - dit Yahweh des armées. Vous m’amenez ce qui est mutilé, perclus, malade - et vous présentez cela - comme l’offrande que je devrais agréer de vos mains - dit Yahweh !
Nouveau Testament Osty et Trinquet - 1974 - TRIMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Bible André Chouraqui - 1985 - CHUMalachie 1.13Vous dites : « Quelle lassitude ! » Et vous l’évacuez, dit IHVH-Adonaï Sebaot. Vous faites venir ce qui est volé, boiteux, malade. Vous le faites venir en offrande ! l’agréerai-je de votre main ? dit IHVH-Adonaï.
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc - 1990 - JDCMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Les Évangiles de Claude Tresmontant - 1991 - TREMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !
Segond Nouvelle Édition de Genève - 1979 - NEGMalachie 1.13Vous dites : Quelle fatigue ! et vous le dédaignez, Dit l’Éternel des armées ; Et cependant vous amenez ce qui est dérobé, boiteux ou infirme, Et ce sont les offrandes que vous faites ! Puis-je les agréer de vos mains ? dit l’Éternel.
Bible des Peuples - 1998 - BDPMalachie 1.13Pour les sacrifices vous me présentez des bêtes volées, boiteuses ou malades. Croyez-vous que je les accepterai de votre main, dit Yahvé?
Ancien testament Zadoc Kahn - 1899 - ZAKMalachie 1.13Vous dites encore : “ Ah ! Quelle misère ! ” et vous le repoussez avec dédain, dit l’Éternel-Cebaot. Et puis, vous amenez des [bêtes] volées, ou boiteuses, ou malades, et voilà l’offrande que vous apportez ! L’accepterais-je de votre main? dit l’Éternel.
Segond 21 - 2007 - S21Malachie 1.13Vous dites : « Quel ennui ! » et vous la dédaignez, dit l’Éternel, le maître de l’univers. Cependant vous amenez des bêtes volées, boiteuses ou malades. Voilà les offrandes que vous faites ! Puis-je les accepter de vos mains ? dit l’Éternel.
King James en Français - 2016 - KJFMalachie 1.13Vous dites aussi: Voici, quelle lassitude est-ce! et vous avez soufflé dessus, dit le SEIGNEUR des armées, et vous ameniez ce qui a été déchiré, et boiteux et malade; ainsi vous apportez une offrande; accepterai-je cela de vos mains? dit le SEIGNEUR.
La Septante - 270 avant Jésus-Christ - LXXMalachie 1.13καὶ εἴπατε ταῦτα ἐκ κακοπαθείας ἐστίν καὶ ἐξεφύσησα αὐτὰ λέγει κύριος παντοκράτωρ καὶ εἰσεφέρετε ἁρπάγματα καὶ τὰ χωλὰ καὶ τὰ ἐνοχλούμενα καὶ ἐὰν φέρητε τὴν θυσίαν εἰ προσδέξομαι αὐτὰ ἐκ τῶν χειρῶν ὑμῶν λέγει κύριος παντοκράτωρ.
La Vulgate - 1454 - VULMalachie 1.13et dixistis ecce de labore et exsuflastis illud dicit Dominus exercituum et intulistis de rapinis claudum et languidum et intulistis munus numquid suscipiam illud de manu vestra dicit Dominus
Ancien testament hébreu - Biblia Hebraica Stuttgartensia - 1967 - BHSMalachie 1.13וַאֲמַרְתֶּם֩ הִנֵּ֨ה מַתְּלָאָ֜ה וְהִפַּחְתֶּ֣ם אֹותֹ֗ו אָמַר֙ יְהוָ֣ה צְבָאֹ֔ות וַהֲבֵאתֶ֣ם גָּז֗וּל וְאֶת־הַפִּסֵּ֨חַ֙ וְאֶת־הַ֣חֹולֶ֔ה וַהֲבֵאתֶ֖ם אֶת־הַמִּנְחָ֑ה הַאֶרְצֶ֥ה אֹותָ֛הּ מִיֶּדְכֶ֖ם אָמַ֥ר יְהוָֽה׃ ס
Nouveau testament grec - 2010 - SBLGNTMalachie 1.13Ce verset n’existe pas dans cette traduction !