×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Zacharie 10.2

Zacharie 10.2 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Car les idoles n’ ont rendu que des réponses vaines, les devins n’ ont eu que des visions trompeuses, les conteurs de songes ont parlé en l’air, et ils donnaient de fausses consolations à mon peuple. C’est pourquoi il a été emmené comme un troupeau, et il a beaucoup souffert, parce qu’il était sans pasteur.
MARCar les Théraphims ont dit fausseté, et les devins ont vu le mensonge, ils ont proféré des songes vains, et ont donné des consolations vaines ; c’est pourquoi on s’en est allé comme des brebis, et on a été abattu, parce qu’[il] n’y avait point de pasteur.
OSTCar les théraphim ont parlé faussement, et les devins ont vu le mensonge ; ils profèrent des songes vains et donnent des consolations de néant. C’est pourquoi ils s’en vont comme des brebis ; ils sont misérables faute de berger.
CAHCar les teraphime (idoles) ont dit des (choses) vaines, les devins voient le mensonge ; les rêveurs profèrent ce qui est faux, consolent par la vanité ; c’est pourquoi ils ont erré comme un troupeau, ils sont opprimés parce qu’il n’y a pas de pasteur.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRCar les Théraphims ont un langage vain, et les devins des visions menteuses, les songes expriment ce qui n’est pas, c’est par le néant qu’ils consolent ; c’est pourquoi ils sont emmenés comme des brebis, ils sont misérables, parce qu’il n’y a point de pasteurs.
LAUCar les théraphims donnent des paroles de néant ; les devins voient des faussetés ; ce sont des songes trompeurs qu’ils prononcent ; c’est par la vanité qu’ils consolent. C’est pourquoi ils sont partis comme le menu bétail ; ils sont affligés, parce qu’il n’y a point de berger.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYCar les théraphim ont dit des paroles de vanité, et les devins ont vu un mensonge, et ils ont prononcé des songes trompeurs ; ils consolent en vain. C’est pourquoi ils sont partis comme le menu bétail ; ils sont opprimés, parce qu’il n’y a point de berger.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANCar les théraphim ont dit ce qui n’est pas et les devins ont des visions de mensonge ; ils ne débitent que de vains songes et ne donnent que des consolations frivoles. C’est pourquoi ils ont dû partir comme des brebis qui souffrent faute de berger.
ZAKC’est que les Terafim débitent de vains discours, les augures des visions mensongères, les songes disent des faussetés, apportent des consolations illusoires, c’est pourquoi ils vaguent comme des brebis, ils sont dans la misère, faute de pasteurs.
VIGCar les idoles ont rendu des réponses vaines, les devins ont eu des visions trompeuses, les conteurs (interprètes) de songes ont parlé en l’air, et ils donnaient de fausses (vaines) consolations ; c’est pourquoi ils ont été emmenés comme un troupeau ; ils ont été affligés, parce qu’ils n’ont pas de pasteur.
FILCar les idoles ont rendu des réponses vaines, les devins ont eu des visions trompeuses, les conteurs de songes ont parlé en l’air, et ils donnaient de fausses consolations; c’est pourquoi ils ont été emmenés comme un troupeau; ils ont été affligés, parce qu’ils n’ont pas de pasteur.
LSGCar les théraphim ont des paroles de néant, Les devins prophétisent des faussetés, Les songes mentent et consolent par la vanité. C’est pourquoi ils sont errants comme un troupeau, Ils sont malheureux parce qu’il n’y a point de pasteur.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRACar les théraphim ont parlé futilité, et les devins ont eu des visions de mensonge ; ils débitent de vains songes, et donnent de fausses consolations. C’est pourquoi ils sont partis comme un troupeau ; ils ont été opprimés, faute de berger.
BPCLes théraphim rendent des oracles futiles, - les devins voient des mensonges, Les rêveurs disent des paroles creuses - et prodiguent de vaines consolations. Aussi mon peuple s’égare-t-il comme un troupeau, - est-il accablé de maux, faute d’un bon pasteur.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGCar les théraphim ont des paroles de néant, Les devins prophétisent des faussetés, Les songes mentent et consolent par la vanité. C’est pourquoi ils sont errants comme un troupeau, Ils sont malheureux parce qu’il n’y a point de berger.
CHUOui, les teraphîm parlent de fraude, les charmeurs contemplent le mensonge, ils parlent de vains rêves et réconfortent de fumée ; sur quoi, ils partent comme des ovins et sont violentés, parce que sans pâtre.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPCar les petites idoles ont parlé pour ne rien dire et les devins ont eu des visions de mensonge. Ils racontent des songes qui n’existent pas et donnent de fausses espérances; c’est pourquoi mon peuple a été dispersé comme un troupeau; privés de bergers, ils ont été opprimés.
S21En effet, les théraphim ont des paroles vides, les devins prophétisent des faussetés, les rêves mentent et leur consolation est illusoire. C’est pourquoi ils sont errants comme un troupeau, ils sont malheureux parce qu’il n’y a pas de berger.
KJFCar les idoles ont parlé de vanité, et les devins ont vu le mensonge, et ont proféré des songes trompeurs, ils consolent en vain: c’est pourquoi ils s’en sont allés comme des brebis; ils étaient abattus parce qu’il n’y avait pas de berger.
LXXδιότι οἱ ἀποφθεγγόμενοι ἐλάλησαν κόπους καὶ οἱ μάντεις ὁράσεις ψευδεῖς καὶ τὰ ἐνύπνια ψευδῆ ἐλάλουν μάταια παρεκάλουν διὰ τοῦτο ἐξήρθησαν ὡς πρόβατα καὶ ἐκακώθησαν διότι οὐκ ἦν ἴασις.
VULquia simulacra locuta sunt inutile et divini viderunt mendacium et somniatores frustra locuti sunt vane consolabantur idcirco abducti sunt quasi grex adfligentur quia non est eis pastor
BHSכִּ֧י הַתְּרָפִ֣ים דִּבְּרוּ־אָ֗וֶן וְהַקֹּֽוסְמִים֙ חָ֣זוּ שֶׁ֔קֶר וַֽחֲלֹמֹות֙ הַשָּׁ֣וא יְדַבֵּ֔רוּ הֶ֖בֶל יְנַֽחֵמ֑וּן עַל־כֵּן֙ נָסְע֣וּ כְמֹו־צֹ֔אן יַעֲנ֖וּ כִּֽי־אֵ֥ין רֹעֶֽה׃ פ
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !