×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Sophonie 2.14

Sophonie 2.14 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Sophonie 2.14  Des troupeaux se coucheront au milieu d’elle, Des animaux de toute espèce ; le pélican et le hérisson Habiteront parmi les chapiteaux de ses colonnes ; Des cris retentiront aux fenêtres ; La dévastation sera sur le seuil, Car les lambris de cèdre seront arrachés.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Sophonie 2.14  Des troupeaux se coucheront au milieu d’elle, Des animaux de toute espèce ; Le pélican et le hérisson Habiteront parmi les chapiteaux de ses colonnes ; Des cris retentiront aux fenêtres ; La dévastation sera sur le seuil, Car les lambris de cèdre seront arrachés.

Segond 21

Sophonie 2.14  Des troupeaux se coucheront au milieu d’elle, des animaux de toute espèce : même le pélican et le hérisson passeront la nuit parmi ses chapiteaux. Des hululements se feront entendre aux fenêtres. La ruine sera sur le seuil, car les lambris de cèdre seront arrachés.

Les autres versions

Bible du Semeur

Sophonie 2.14  Au milieu de la ville se reposeront des troupeaux,
des animaux de toute espèce,
le hibou et le hérisson
y passeront la nuit parmi ses chapiteaux.
On entendra hululer aux fenêtres :
dès le seuil des maisons, ce ne sera que ruines,
et les poutres de cèdres seront à nu.

Traduction œcuménique de la Bible

Sophonie 2.14  au milieu d’elle se reposeront les troupeaux
et des bêtes de toutes sortes :
la corneille comme le hérisson passeront la nuit dans ses chapiteaux,
on entendra un hululement à la fenêtre.
Dès le seuil, ce seront des ruines,
les poutres de cèdre sont mises à nu.

Bible de Jérusalem

Sophonie 2.14  Au milieu d’elle se reposeront les troupeaux ; toutes sortes de bêtes : même le choucas, même le hérisson gîteront la nuit parmi ses sculptures ; le hibou poussera son cri à la fenêtre et le corbeau sur le seuil, car le cèdre a été arraché.

Bible Annotée

Sophonie 2.14  Et au milieu d’elle gîteront des troupeaux, des animaux de toute espèce ; même le pélican, même le hérisson se logeront sur ses chapiteaux ; on entendra chanter dans les fenêtres, la désolation sera sur le seuil, car il a mis à découvert les poutres de cèdres.

John Nelson Darby

Sophonie 2.14  Et les troupeaux se coucheront au milieu d’elle, toutes les bêtes, en foule ; le pélican aussi, et le butor, passeront la nuit sur ses chapiteaux ; il y aura la voix des oiseaux qui chantent aux fenêtres, la désolation sera sur le seuil ; car il a mis à nu les lambris de cèdre.

David Martin

Sophonie 2.14  Et les troupeaux feront leur gîte au milieu d’elle, et toutes les bêtes des nations, même le cormoran, et le butor logeront dans ses porteaux, la voix des oiseaux retentira à la fenêtre, la désolation sera au seuil, parce qu’il en aura abbatu des cèdres.

Osterwald

Sophonie 2.14  Les troupeaux se coucheront au milieu d’elle, des bêtes de toute espèce, en foule ; le pélican et le hérisson logeront parmi ses chapiteaux ; leur cri retentira aux fenêtres ; la dévastation sera sur le seuil, et les lambris de cèdre seront arrachés.

Auguste Crampon

Sophonie 2.14  Au milieu d’elle prendront leur gîte des troupeaux, des animaux de toute espèce ; même le pélican, même le hérisson se logeront sur ses chapiteaux ; on entendra des chants dans les fenêtres, la désolation sera sur le seuil, car on a mis à nu les boiseries de cèdres.

Lemaistre de Sacy

Sophonie 2.14  Des troupeaux de bêtes sauvages se reposeront au milieu d’elle, et toutes les bêtes du pays d’alentour  : le butor et le hérisson habiteront dans ses riches vestibules, les oiseaux crieront sur les fenêtres, et le corbeau au-dessus des portes ; parce que j’anéantirai toute sa puissance.

André Chouraqui

Sophonie 2.14  Les troupeaux s’accroupissent au milieu d’elle, tous les animaux, en nation, même la chevêche, même le hibou des marais nuite dans ses chapiteaux. La voix poétise à la fenêtre, la dévastation sur le seuil. Oui, elle est dénudée de ses cèdres.

Zadoc Kahn

Sophonie 2.14  Là, les troupeaux auront leur gîte, les bêtes de toute provenance; tant le pélican que le hibou éliront domicile sur ses chapiteaux. Des voix gazouilleront à travers les fenêtres, les seuils ne seront que décombres, car on aura arraché les lambris de cèdres.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Sophonie 2.14  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Sophonie 2.14  וְרָבְצ֨וּ בְתֹוכָ֤הּ עֲדָרִים֙ כָּל־חַיְתֹו־גֹ֔וי גַּם־קָאַת֙ גַּם־קִפֹּ֔ד בְּכַפְתֹּרֶ֖יהָ יָלִ֑ינוּ קֹ֠ול יְשֹׁורֵ֤ר בַּֽחַלֹּון֙ חֹ֣רֶב בַּסַּ֔ף כִּ֥י אַרְזָ֖ה עֵרָֽה׃

Versions étrangères

New Living Translation

Sophonie 2.14  The city that once was so proud will become a pasture for sheep and cattle. All sorts of wild animals will settle there. Owls of many kinds will live among the ruins of its palaces, hooting from the gaping windows. Rubble will block all the doorways, and the cedar paneling will lie open to the wind and weather.