×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Habakuk 3.16

Habakuk 3.16 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Habakuk 3.16  J’ai entendu… Et mes entrailles sont émues. À cette voix, mes lèvres frémissent, Mes os se consument, Et mes genoux chancellent : En silence je dois attendre le jour de la détresse, Le jour où l’oppresseur marchera contre le peuple.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Habakuk 3.16  J’ai entendu… Et mes entrailles sont émues. À cette voix, mes lèvres frémissent, Mes os se consument, Et mes genoux chancellent : En silence je dois attendre le jour de la détresse, Le jour où l’oppresseur marchera contre le peuple.

Segond 21

Habakuk 3.16  J’ai entendu et je suis tout bouleversé. À cette voix, mes lèvres tremblent, la pourriture vient dans mes os et mes jambes tremblent. Sans bouger j’attends le jour de la détresse, le jour où notre assaillant marchera contre le peuple.

Les autres versions

Bible du Semeur

Habakuk 3.16  J’ai entendu cette nouvelle :
j’en suis tout bouleversé.
Mes lèvres balbutient
et mes os se dissolvent,
je reste là, tremblant.
Puisque je dois attendre tranquille, j’attendrai le jour de la détresse,
où l’ennemi qui doit nous assaillir attaquera le peuple.

Traduction œcuménique de la Bible

Habakuk 3.16  J’ai entendu et je suis profondément bouleversé.
A ce bruit, mes lèvres balbutient,
je suis tout décomposé.
Je reste sur place, bouleversé.
Car je dois attendre sans bouger
le jour de la détresse,
pour monter vers le peuple qui nous assaille.

Bible de Jérusalem

Habakuk 3.16  J’ai entendu ! Mon sein frémit. À ce bruit mes lèvres tremblent, la carie pénètre mes os, sous moi chancellent mes pas. J’attends en paix ce jour d’angoisse qui se lève contre le peuple qui nous assaille !

Bible Annotée

Habakuk 3.16  J’ai entendu et mes entrailles ont frémi ; à cette voix mes lèvres ont tremblé ; la carie entre dans mes os ; mes genoux fléchissent sous moi de devoir attendre en repos le jour de détresse, où ils monteront contre un peuple qu’ils ravageront !

John Nelson Darby

Habakuk 3.16  J’entendis, et mes entrailles tremblèrent ; à la voix que j’ouïs mes lèvres frémirent, la pourriture entra dans mes os, et je tremblai sous moi-même, pour que j’eusse du repos au jour de la détresse, quand montera contre le peuple celui qui l’assaillira.

David Martin

Habakuk 3.16  J’ai entendu [ce que tu m’as déclaré], et mes entrailles en ont été émues ; à ta voix le tremblement a saisi mes lèvres ; la pourriture est entrée en mes os, et j’ai tremblé dans moi-même, car je serai en repos au jour de la détresse, [lorsque] montant vers le peuple, il le mettra en pièces.

Osterwald

Habakuk 3.16  J’ai entendu, et mes entrailles sont émues ; à cette voix mes lèvres frémissent ; la carie pénètre mes os, et je tremble sous moi, de ce que je dois attendre en repos le jour de la détresse, quand montera contre le peuple celui qui l’assaillira.

Auguste Crampon

Habakuk 3.16  J’ai entendu, et mes entrailles se sont émues ; à cette voix mes lèvres frémissent, la carie entre dans mes os, mes genoux tremblent sous moi, de ce que je dois attendre en repos le jour de détresse ; où l’ennemi montera contre un peuple pour l’opprimer.

Lemaistre de Sacy

Habakuk 3.16  J’ai entendu ce que vous m’avez révélé , et mes entrailles ont été émues : mes lèvres ont tremblé au son de votre voix. Que la pourriture entre jusqu’au fond de mes os, et qu’elle me consume au dedans de moi : afin que je sois en repos au jour de mon affliction, et que je me joigne à notre peuple pour marcher avec lui.

André Chouraqui

Habakuk 3.16  J’ai entendu et mon ventre s’irrite ; à la voix, mes lèvres claquent. La carie vient dans mes os ; sous moi, je m’irrite, au lieu de me reposer au jour de détresse, pour monter contre le peuple qui nous assaille.

Zadoc Kahn

Habakuk 3.16  J’ai entendu... Et mon sein en frémit; à cette nouvelle mes lèvres s’entrechoquent. Une langueur s’empare de mes os, je m’affaisse sur moi-même. Puis-je en effet rester calme devant ce jour de malheur qui va se lever sur un peuple pour le décimer?

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Habakuk 3.16  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Habakuk 3.16  שָׁמַ֣עְתִּי׀ וַתִּרְגַּ֣ז בִּטְנִ֗י לְקֹול֙ צָלֲל֣וּ שְׂפָתַ֔י יָבֹ֥וא רָקָ֛ב בַּעֲצָמַ֖י וְתַחְתַּ֣י אֶרְגָּ֑ז אֲשֶׁ֤ר אָנ֨וּחַ֙ לְיֹ֣ום צָרָ֔ה לַעֲלֹ֖ות לְעַ֥ם יְגוּדֶֽנּוּ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Habakuk 3.16  I trembled inside when I heard all this; my lips quivered with fear. My legs gave way beneath me, and I shook in terror. I will wait quietly for the coming day when disaster will strike the people who invade us.