×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Habakuk 1.8

Habakuk 1.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus rapides que les léopards, Plus agiles que les loups du soir, Et ses cavaliers s’avancent avec orgueil ; Ses cavaliers arrivent de loin, Ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus rapides que les léopards, Plus agiles que les loups du soir, Et ses cavaliers s’avancent avec orgueil ; Ses cavaliers arrivent de loin, Ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie.

Segond 21

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus rapides que les léopards, plus agiles que les loups du soir. Ses cavaliers se déploient, ses cavaliers arrivent de loin, ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie.

Les autres versions

Bible Annotée

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards, plus agiles que les loups du soir ; ses cavaliers, chevauchent fièrement, ses cavaliers viendront de loin, ils voleront comme un aigle qui fond sur sa proie.

John Nelson Darby

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus rapides que les léopards, plus agiles que les loups du soir ; et ses cavaliers s’élancent fièrement, et ses cavaliers viennent de loin : ils volent comme l’aigle se hâte pour dévorer.

David Martin

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards, et ils ont la vue plus aiguë que les loups du soir ; et ses gens de cheval se répandront çà et là, même ses gens de cheval viendront de loin ; ils voleront comme un aigle qui se hâte pour repaître.

Ostervald

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards, plus ardents que les loups du soir, et ses cavaliers s’avancent fièrement ; ses cavaliers viennent de loin, ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie.

Lausanne

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que des léopards et plus ardents que les loups du soir, et ses cavaliers marchent avec fierté. Et ses cavaliers viendront de loin ; ils voleront comme l’aigle qui se hâte pour dévorer.

Vigouroux

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards et plus rapides que les loups du soir ; ses cavaliers se répandent (répandront) partout ; ils viennent (viendront) de loin, ils vole(ro)nt comme l’aigle qui fond sur sa proie (pour manger).[1.8 Les loups du soir, c’est-à-dire, qui courent la nuit, et sont d’autant plus agiles et plus prompts, qu’ils ont souffert la faim pendant tout le jour.]

Auguste Crampon

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards, plus ardents que les loups du soir. Ses cavaliers s’élancent, ses cavaliers viennent de loin, ils volent comme l’aigle pressé de dévorer.

Lemaistre de Sacy

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que les léopards, et plus vites que les loups qui courent au soir : sa cavalerie se répandra de toutes parts, et ses cavaliers viendront de loin charger l’ennemi , comme un aigle qui fond sur sa proie.

Zadoc Kahn

Habakuk 1.8  Ses chevaux sont plus légers que des panthères, plus rapides que les loups du soir, et ses cavaliers se répandent de toutes parts. Ils viennent de loin, ses cavaliers, ils volent comme un aigle qui se hâte de dévorer.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Habakuk 1.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Habakuk 1.8  וְקַלּ֨וּ מִנְּמֵרִ֜ים סוּסָ֗יו וְחַדּוּ֙ מִזְּאֵ֣בֵי עֶ֔רֶב וּפָ֖שׁוּ פָּֽרָשָׁ֑יו וּפָֽרָשָׁיו֙ מֵרָחֹ֣וק יָבֹ֔אוּ יָעֻ֕פוּ כְּנֶ֖שֶׁר חָ֥שׁ לֶאֱכֹֽול׃

La Vulgate

Habakuk 1.8  leviores pardis equi eius et velociores lupis vespertinis et diffundentur equites eius equites namque eius de longe venient volabunt quasi aquila festinans ad comedendum