×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Habakuk 1.12

Habakuk 1.12 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements ; Ô mon rocher, tu l’as suscité pour infliger tes châtiments.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements ; Ô mon rocher, tu l’as suscité pour infliger tes châtiments.

Segond 21

Habakuk 1.12  N’es-tu pas depuis toujours, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements. Mon rocher, tu l’as appelé pour infliger tes punitions.

Les autres versions

Bible Annotée

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de tout temps l’Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas. Éternel, tu l’as établi pour exécuter ton jugement ; mon Rocher, tu l’as affermi pour châtier !

John Nelson Darby

Habakuk 1.12  -Toi, n’es-tu pas de toute ancienneté, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu l’as établi pour le jugement, et tu l’as fondé, ô Rocher, pour châtier.

David Martin

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, ô Éternel ! mon Dieu ! mon Saint ? Nous ne mourrons point ; ô Éternel ! Tu l’as mis pour [faire] jugement ; et toi, [mon] Rocher, tu l’as fondé pour punir.

Ostervald

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, ô Éternel mon Dieu, mon Saint ! Nous ne mourrons point ! Éternel, tu as mis ce peuple pour exercer un jugement ; ô mon rocher, tu l’as établi pour châtier.

Lausanne

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute ancienneté, ô Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel ! tu l’as commis au jugement ; ô Rocher ! tu l’as établi pour la répréhension.

Vigouroux

Habakuk 1.12  N’êtes-vous pas dès le commencement, Seigneur, mon Dieu et mon Saint (pour que nous ne nous mourions pas) ? nous ne mourrons donc pas. Seigneur, vous avez établi ce peuple pour exercer vos jugements, et vous l’avez rendu fort pour infliger vos châtiments.

Auguste Crampon

Habakuk 1.12  N’es-tu pas dès le commencement, Yahweh, mon Dieu, mon saint ? Nous ne mourrons pas. Yahweh, tu as établi ce peuple pour le droit, ô mon Rocher, tu l’as affermi pour châtier.

Lemaistre de Sacy

Habakuk 1.12  Mais n’est-ce pas vous, Seigneur ! qui êtes dès le commencement mon Dieu et mon Saint ? et n’est-ce pas vous qui nous sauverez de la mort ? Seigneur ! vous avez établi ce prince pour exercer vos jugements ; et vous l’avez rendu fort pour châtier les coupables .

Zadoc Kahn

Habakuk 1.12  N’es-tu pas, de toute éternité, ô Seigneur, mon Dieu, mon Saint? Non, nous ne mourrons pas ! Éternel, c’est pour taire justice que tu as commis ce peuple ! ô mon Rocher, c’est pour châtier que tu l’as établi !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Habakuk 1.12  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Habakuk 1.12  הֲלֹ֧וא אַתָּ֣ה מִקֶּ֗דֶם יְהוָ֧ה אֱלֹהַ֛י קְדֹשִׁ֖י לֹ֣א נָמ֑וּת יְהוָה֙ לְמִשְׁפָּ֣ט שַׂמְתֹּ֔ו וְצ֖וּר לְהֹוכִ֥יחַ יְסַדְתֹּֽו׃

La Vulgate

Habakuk 1.12  numquid non tu a principio Domine Deus meus Sancte meus et non moriemur Domine in iudicium posuisti eum et fortem ut corriperes fundasti eum