×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Habakuk 1.11

Habakuk 1.11 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Habakuk 1.11  Alors son ardeur redouble, Il poursuit sa marche, et il se rend coupable. Sa force à lui, voilà son dieu !

Segond dite « à la Colombe »

Habakuk 1.11  Puis son ardeur se renouvelle,
Il passe et se rend coupable.
Sa force à lui, voilà son dieu !

Nouvelle Bible Segond

Habakuk 1.11  Alors un souffle passe et s’en va ; il se met en tort, lui dont la force est pour son dieu !

Segond Nouvelle Édition de Genève

Habakuk 1.11  Alors son ardeur redouble, Il poursuit sa marche, et il se rend coupable. Sa force à lui, voilà son dieu !

Segond 21

Habakuk 1.11  Alors il change d’avis et poursuit sa marche, et il se rend coupable. Sa force à lui, voilà son dieu !

Les autres versions

Bible du Semeur

Habakuk 1.11  Puis il change d’avis et il passe plus loin.
Il se charge de crimes,
lui qui voue sa force à son dieu. »

Traduction œcuménique de la Bible

Habakuk 1.11  C’est alors que l’esprit a changé.
Il a passé outre et s’est rendu coupable ;
celui-là, sa force est son dieu !

Bible de Jérusalem

Habakuk 1.11  Puis le vent a tourné et s’en est allé... Criminel qui fait de sa force son Dieu !

Bible Annotée

Habakuk 1.11  Puis il glisse comme le vent, il passe outre, et il est chargé de crimes. Sa force à lui, voilà son Dieu !

John Nelson Darby

Habakuk 1.11  Alors il changera de pensée, et passera outre et péchera : cette puissance qu’il a, est devenue son dieu !

David Martin

Habakuk 1.11  Alors elle renforcera son courage, et passera outre, mais elle se rendra coupable, [en disant que] cette puissance qu’elle a [est] de son Dieu.

Osterwald

Habakuk 1.11  Alors il traverse comme le vent, il passe outre et se rend coupable, car sa force est son dieu.

Auguste Crampon

Habakuk 1.11  Puis l’ouragan s’avance et passe ; et il se rend coupable ; sa force à lui, voilà son Dieu !

Lemaistre de Sacy

Habakuk 1.11  Alors son esprit sera changé ; il passera toutes bornes, et il tombera enfin : c’est à quoi se réduira toute la puissance de son dieu.

André Chouraqui

Habakuk 1.11  Alors le souffle change, il passe et condamne. Ceci, sa force, est son Elohîms.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Habakuk 1.11  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Habakuk 1.11  אָ֣ז חָלַ֥ף ר֛וּחַ וַֽיַּעֲבֹ֖ר וְאָשֵׁ֑ם ז֥וּ כֹחֹ֖ו לֵאלֹהֹֽו׃